GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 3 Décembre
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 8 Décembre
Lundi 9 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Lakhdar Brahimi achève sa première mission en Syrie sur un constat d'échec

    media Le médiateur international Lakdar Brahimi reçu par le président syrien Bachar el-Assad le 15 septembre 2012 à Damas. REUTERS/SANA

    Le médiateur international Lakhdar Brahimi a quitté Damas dimanche 16 septembre à l'issue d'une visite de quatre jours, sa première en Syrie, au cours de laquelle il a rencontré
    président Bachar el-Assad. Il a aussi parlé avec des chefs rebelles pour des entretiens qui ne sont guère encourageants.

    Avec notre correspondant à New York, Karim Lebhour

    Lakhdar Brahimi s’est rendu en Syrie pour tenter de rapprocher les deux parties. Sa première visite s’achève sur un constat d’échec. Ni le gouvernement, ni l’opposition ne sont prêts à un dialogue.

    Bachar el-Assad promet de soutenir ses efforts mais ajoute aussitôt qu’il faut d’abord faire pression sur les pays qui fournissent de l’argent et des armes à ceux qu’il qualifie de « terroristes ».

    Du côté de l’opposition, les chefs rebelles syriens avec lesquels Lakhdar Brahimi s’est entretenu par Skype ont été encore plus cinglants, jugeant que cette mission de l’ONU est vouée à l’échec et que le régime syrien ne tombera que par la force.

    Kofi Annan avait dit que cette mission est une mission impossible en raison des divisions au Conseil de sécurité. Le régime de Bachar el-Assad ne montre toujours aucune volonté de respecter ne serait-ce qu'un des points du plan de paix. C'est pour cela que je ne pense pas que Lakhdar Brahimi a la moindre chance de faire quelque chose pour aider les Syriens. Bien sûr, il peut continuer et continuer encore des discussions avec tout le monde. Mais cela n'a aucune répercussion sur le terrain. N'oubliez pas que le jour même de son arrivée en Syrie, l'aviation du régime a tué 145 civils. C'est pourquoi je pense que la seule réponse que le régime d'Assad comprendra, est le recours à la force. Mais que ça soit clair, le peuple syrien n'abandonnera pas. Il continuera sa lutte jusqu'à la victoire de la révolution.

    Radwan Ziadeh : «Je ne pense pas que Lakhdar Brahimi a la moindre chance de faire quelque chose pour aider les Syriens»

    Membre du Conseil national syrien et directeur du Damascus Center for Human Rights

    17/09/2012 - par Stefanie Schüler Écouter

    Lakhdar Brahimi, lui-même, reconnaît ne pas avoir de plan pour sortir de l’impasse en Syrie. Il doit maintenant rentrer à New York pour continuer ses consultations avec les pays engagés dans le conflit syrien, au premier rang desquels l’Iran et les pays du Golfe. Certains diplomates évoquent la possibilité d’un pacte national syrien et un partage du pouvoir entre les différentes minorités sur le modèle de ce qui a été fait pour le Liban.

    Je suis très préoccupé par la situation actuelle en Syrie. Malheureusement, le gouvernement syrien et l'opposition syrienne ont choisi la voie de la confrontation armée.

    Ban Ki-moon

    Secrétaire général de l'ONU.

    17/09/2012 - par RFI Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.