GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Août
Dimanche 21 Août
Lundi 22 Août
Mardi 23 Août
Aujourd'hui
Jeudi 25 Août
Vendredi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    ONU : Mahmoud Ahmadinejad fustige Israël et ménage le reste du monde

    media Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad salue les délégations de l'Assemblée générale des Nations unies, le 25 septembre 2012. REUTERS/Mike Segar

    Pour son dernier discours devant l’Assemblée générale des Nations unies, le président iranien a adopté un ton inhabituellement modéré, mais en s’en prenant tout de même à ses ennemis habituels : les « puissances dominantes » et les « sionistes ».

    Avec notre envoyé spécial à New York, Bruno Daroux

    Pour son dernier discours à la tribune des Nations unies, le président iranien a été plus modéré que les années précédentes dans ses attaques contre l’Occident. Les délégations américaines et israéliennes avaient néanmoins décidé d’être absentes de la salle à ce moment-là.

    Se présentant comme le messager d’une civilisation ancienne, il s’est dit dédié à la paix sous l’égide du prophète Mahomet. Malheureusement, selon lui, les puissances dominantes ont évacué toute valeur morale de leur action et ne cherchent que la suprématie sur les autres nations.

    Réitérant le droit de son pays à acquérir le nucléaire civil, il s’en est pris, sans le nommer, à Israël en évoquant la menace militaire continuelle que font peser sur l’Iran les « sionistes non civilisés ».

    Un discours relativement modéré ; les délégations française, britannique et allemande sont d’ailleurs restées jusqu’au bout, alors même que les Européens s’apprêtent à prendre de nouvelles sanctions contre le régime iranien et que la menace d’une frappe militaire israélienne contre les installations nucléaires de l’Iran fait toujours couler beaucoup d’encre.

    Mahmoud Ahmadinejad est même allé jusqu’à souhaiter que les armes soient changées en plumes avant d’invoquer une nouvelle fois Mahomet et de quitter la salle sous les applaudissements de nombreuses délégations.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.