GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Syrie : Ansar al-Islam, un clone d'al-Qaïda

    media Débris de l'une des deux voitures utilisées par les militants d'Ansar al-Islam dans l'attaque contre l'état-major de l'armée syrienne, le 26 septembre 2012. REUTERS/SANA

    Le double attentat-suicide perpétré mercredi 26 septembre à Damas contre le siège de l’état-major de l’armée syrienne a été revendiqué par Ansar al-Islam, un groupe armé proche du mouvement terroriste fondé par Oussama ben Laden. Il compte à son actif plusieurs actions spectaculaires, menées ces dernières semaines contre le régime syrien.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    Le rassemblement d'Ansar al-Islam est un groupe fondamentaliste sunnite, qui jure dans son discours politico-religieux de libérer la Syrie de ce qu'il appelle « l'occupation alaouite ». Proche d'al-Qaïda, il est cependant autonome du Front al-Nosra, considéré par les spécialistes comme étant la branche syrienne de l'organisation fondée par Oussama ben Laden.

    L'attaque contre le siège de l'état-major de l'armée syrienne à Damas est l'action la plus spectaculaire organisée par Ansar al-Islam. Le mode opératoire ressemble à celui des talibans d'Afghanistan, avec une attaque-kamikaze à la voiture piégée, suivie d'un assaut mené par un commando-suicide qui se bat jusqu'à la mort.

    Ansar al-Islam a revendiqué plusieurs attaques contre des cibles militaires et sécuritaires du régime syrien. Pas plus tard que mardi, l'un des chefs du groupe, Abou Moezz, a annoncé avoir fait exploser une école utilisée à Damas par l'armée et des milices pro-gouvernementales. Sept bombes artisanales ont été mises à feu en deux fois dans cet établissement. L'attentat a fait sept blessés, selon les médias officiels syriens.

    Le 7 septembre, Ansar al-Islam a diffusé une vidéo où l'on voit des combattants attaquer aux armes automatiques et aux roquettes une position de l'armée syrienne. Les images montrent un immense incendie, provoqué par l'explosion de dépôts de carburant.

    Ansar al-Islam avait également revendiqué, avec d'autres mouvements rebelles, dont l'Armée syrienne libre (ASL), l'exfiltration par la Jordanie de l'ancien Premier ministre dissident, Riad Hijab, en août dernier.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.