GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Octobre
Mercredi 17 Octobre
Jeudi 18 Octobre
Vendredi 19 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 21 Octobre
Lundi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Législatives: le président afghan Ashraf Ghani invite la population à «sortir et voter»
    • Syrie: le groupe EI libère six des 27 otages de Soueida (OSDH)
    Moyen-Orient

    Territoires palestiniens: Gaza pavoisée pour recevoir l'émir du Qatar

    media

    Cinq ans après le coup de force qui a permis au Hamas palestinien de prendre le contrôle de la Bande de Gaza, l’enclave accueille ce mardi 23 octobre 2012 son premier chef d’Etat en visite officielle. Il s’agit de l’émir du Qatar, Cheikh Hamad Ben Khalifa al-Thani, souverain d’un petit pays très riche et en perpétuelle quête d’influence. L'émir ne vient pas les mains vides. Le Qatar a en effet récemment annoncé qu’il allait financer des projets de reconstruction et d’infrastructure pour plus de 250 millions de dollars dans la Bande de Gaza.

    Avec notre envoyé spécial à Gaza, Nicolas Falez

    «Choukran Qatar», «merci le Qatar». Le slogan s’étale sur des centaines d’affiches et de portraits géants de l’émir. Nous sommes sur la rue Salaheddine, immense artère qui s’étire du nord au sud de la Bande de Gaza.

    Mohammed fait partie d’une équipe d’agents municipaux en charge de l’accrochage des affiches et des drapeaux du Qatar. Il est enthousiaste : « Nous nous réjouissons de cette visite. C’est une étape très importante. C’est la première fois qu’un dirigeant vient à Gaza, avec beaucoup de projets en poche, pour mettre un terme à l’ère du blocus et pour ouvrir une nouvelle ère de reconstruction et de choses positives à Gaza.»

    Tous les habitants de Gaza ne partagent pas cet enthousiasme. Pour Rami, cette visite inédite ne peut qu’affaiblir l’Autorité Palestinienne de Mahmoud Abbas. «C’est un problème. Le Qatar a fait le choix de soutenir le Hamas, or ce n’est pas le Hamas le représentant officiel du peuple palestinien. C’est le président Mahmoud Abbas. Le Qatar aggrave la division entre les Palestiniens» proteste Rami.

    Ce mardi 23 octobre, le Hamas encourage les habitants de la Bande de Gaza à sortir dans les rues pour souhaiter la bienvenue à l’émir du Qatar.

    254 millions de dollars : c’est le montant des projets dont le Qatar a récemment annoncé le financement. Construction d’un quartier neuf sur le site d’une ancienne colonie israélienne évacuée en 2005, rénovation de plusieurs artères importantes… L’émir Hamad Ben Khalifa al-Thani a sorti son carnet de chèques et les autorités du Hamas lui disent merci.

    Le mouvement islamiste palestinien clame que cette visite inédite « brise le blocus politique » qui entourait Gaza et le Hamas ces dernières années, et que ce geste du Qatar est une très bonne nouvelle. En effet, le Hamas a dû quitter Damas pour cause de crise syrienne. Et cet éloignement lui a coûté le soutien de la Syrie mais aussi de l’Iran.

    N.F

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.