GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Le royaume de Bahreïn vient inaugurer ses projets à Gaza

    media

    Une délégation du royaume de Bahreïn a inauguré, jeudi 1er novembre, une série de projets dans la bande de Gaza gouvernée par le Hamas. Des programmes lancés à la suite de la dévastatrice opération militaire israélienne, fin 2008 et début 2009. Le Hamas jubile, alors qu'en Cisjordanie, le président Abbas est en difficulté.

    Avec notre correspondant à Ramallah, Mouhssine Ennaimi

    En près d’une semaine, deux délégations des pays du Golfe se sont rendues dans la bande de Gaza.

    Ce jeudi, une mission mandatée par la famille royale de Bahreïn a inauguré ou financé plusieurs projets humanitaires et médicaux : des laboratoires scientifiques, une usine à prothèses, mais aussi une bibliothèque ainsi qu’une école, en partenariat avec l’Agence des Nations unies en charge des déplacés palestiniens.

    Il y a quelques jours, l’émir du Qatar, qui venait annoncer un vaste plan de reconstruction de l’enclave palestinienne, a lui aussi été reçu par les plus hautes instances dirigeantes du Hamas, y compris par le Premier ministre Ismaïl Haniyeh.

    Ces visites permettent aux islamistes de se sentir moins isolés et plus soutenus sur le plan géopolitique. Pour le Hamas, habitué à subir les condamnations et les critiques des pays occidentaux, c'est une première. Il en profite pour se refaire une image au détriment du président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas.

    Après sa défaite aux récentes élections municipales, Mahmoud Abbas est également snobé par les très riches dirigeants du Golfe. Et ce, alors qu’il subit une guerre interne au sein de son propre parti, et que son soutien populaire continue de s’effriter.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.