GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 25 Septembre
Mercredi 26 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Guerre commerciale Washington-Pékin: entrée en vigueur des taxes américaines sur 200 milliards de dollars d'importations chinoises
    • Etats-Unis: une deuxième femme accuse le juge Kavanaugh d'inconduite sexuelle (New Yorker)
    Moyen-Orient

    Israël: les primaires du Likoud marquent une droitisation du parti

    media

    À moins de deux mois des élections législatives en Israël, le Likoud est en ordre de bataille. Ce week-end, à Tel-Aviv, des milliers de militants ont désigné les candidats qui les représenteront le 22 janvier prochain. Ce qui ressort de ces primaires, c'est la percée de l'aile dure du parti conservateur. Les radicaux, notamment ceux qui représentent les colons israéliens, se placent en bonne position pour être élus dans la prochaine assemblée.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

    Le ministre Benny Begin, le fils du fondateur mythologique du Likoud, a été éjecté de la liste du parti pour les élections de janvier prochain. Moshé Feiglin, le représentant de la droite dure et des colons, lui, figure en bonne place. En deux phrases, la situation est résumée.

    Les 123 000 membres du Likoud, le parti au pouvoir, ont dit leur mot. Et le résultat est là, la victoire des extrémistes, une équipe super-faucons. Tous les candidats modérés ont été rejetés à la fin de liste.

    « Pour le Premier ministre Benyamin Netanyahu, c’est un cauchemar », affirme un éditorialiste ce mardi matin. Un autre commentateur n’hésite pas à affirmer que le Likoud s’est fait hara-kiri.

    Le plus curieux, fait-on remarquer, c’est qu’Israël Beitanou, le parti ultranationaliste du ministre des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, qui a fait alliance avec le Likoud, fera désormais figure d’élément modérateur.

    En l’espace de quelques jours, on assiste à une véritable explosion du paysage politique israélien, avec l’annonce inattendue du départ du ministre de la Défense Ehud Barak, le retour de Tzipi Livni, et aussi les primaires du Parti travailliste prévues pour jeudi 29 novembre. Un système d’élections internes qui est d’ailleurs de plus en plus décrié chez les travaillistes et surtout au Likoud.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.