GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
Jeudi 29 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 1 Octobre
Dimanche 2 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    La Russie multiplie les contacts dans le dossier syrien

    media Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov (d) et son homologue égyptien Mohamed Kamel Amr (g), le 28 décembre 2012 à Moscou. REUTERS/Sergei Karpukhin

    Avant de s’entretenir demain avec le médiateur international sur la Syrie Lakhdar Brahimi à Moscou, Sergueï Lavrov a reçu ce vendredi 28 décembre son homologue égyptien. Les deux ministres ont tenu une conférence de presse à l’issue de leur entretien. L’occasion pour Sergueï Lavrov d’envoyer un message à Damas, tout en laissant percer quelques signes d’impatience envers son allié syrien.

    Avec notre correspondante à Moscou, Anastasia Becchio

    Le message est clair : « La Russie appelle le gouvernement syrien à mettre ses actes en conformité avec ses paroles. » Selon Sergueï Lavrov, le régime de Bachar el-Assad doit faire « le maximum pour concrétiser ses intentions de dialoguer avec l’opposition ».

    Le chef de la diplomatie russe affirme avoir répété ce message au vice-ministre syrien des Affaires étrangères, en visite hier à Moscou. « Nous souhaitons également que le gouvernement syrien souligne qu’il est prêt à discuter des sujets les plus divers, dans le cadre des accords qui ont été conclus à Genève le 30 juin », a complété Sergueï Lavrov.

    Le document, adopté en Suisse, auquel la Russie est très attachée, prévoit la formation d'un gouvernement de transition, l’ouverture d’un dialogue, mais ne se prononce par sur le sort de Bachar el-Assad, dont l’opposition syrienne exige le départ comme préalable à toute négociation.

    Sergueï Lavrov espère s’entretenir prochainement avec le chef de la Coalition de l'opposition syrienne, à Moscou ou ailleurs. L’invitation a été lancée par la Russie, qui espère voir des membres « raisonnables de l'opposition » chercher la voie d'un dialogue politique tout en prévenant qu'elle n’entendait pas se joindre aux appels à la démission du président syrien : c’est au peuple et à lui seul de décider de son avenir, a martelé Sergueï Lavrov.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.