GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 29 Novembre
Mercredi 30 Novembre
Jeudi 1 Décembre
Vendredi 2 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 4 Décembre
Lundi 5 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Le scrutin, qui devait se tenir en décembre, sera organisé au plus tard au 29 juillet 2017 annonce le ministère de l'Intérieur gabonais. La décision a été prise par la Cour constitutionnelle, saisie par le Premier ministre, selon la déclaration du ministre de l'Intérieur Lambert Matha transmise à l'Agence France presse.

    Moyen-Orient

    L'Iran procède à des manoeuvres de cyber-défense

    media

    C'est une première en Iran : un exercice de guerre informatique a été mené dans le cadre de manoeuvres militaires. Des opérations sont menées depuis une semaine autour du détroit stratégique d'Ormuz.

    Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

    C’est la première fois que l’Iran mène des exercices de défense informatique lors de manœuvres militaires. Une unité de cyber-défense de la marine est intervenue pour contrer une attaque contre le réseau informatique des forces armées avec pour objectif d’infiltrer ce réseau pour pirater des informations et introduire des virus, a déclaré un responsable militaire.

    Depuis trois ans, l’Iran est la cible d’attaques informatiques contre ses installations nucléaires, pétrolières et industrielles. Le virus Stuxnet est le plus connu de ces virus informatiques ayant visé des installations d’enrichissement d’uranium de Natanz.

    Téhéran a systématiquement accusé les Etats-Unis et Israël d’être à l’origine de ces attaques. Ces dernières années, Téhéran a développé des unités pour contrer ces attaques informatiques. L’objectif des attaques est de ralentir le programme nucléaire de Téhéran mais aussi affaiblir ses capacités industrielles.

    Téhéran a poursuivi son programme nucléaire et a installé plus de 11 000 centrifugeuses malgré les attaques informatiques et les sanctions internationales qui visent à l’obliger à renoncer à son programme d’enrichissement d’uranium.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.