Syrie : fermeture inédite de l'aéroport international d'Alep - Moyen-Orient - RFI

 

  1. 22:30 TU Sessions d'information
  2. 23:00 TU Journal
  3. 23:10 TU Accents d'Europe
  4. 23:30 TU Journal
  5. 23:33 TU Danse des mots
  6. 22:40 TU Archives d'Afrique
  7. 23:00 TU Journal
  8. 23:10 TU Si loin si proche
  9. 23:30 TU Journal
  1. 22:30 TU Sessions d'information
  2. 23:00 TU Journal
  3. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  4. 23:30 TU Journal
Urgent

Dans un discours prononcé devant la foule sur la place de la Nation, rebaptisée «place de la révolution», le lieutenant-colonel Zida a annoncé la suspension de la Constitution. Mais il ne s'exprime pas au nom du chef d'état-major, proclamé chef de l'Etat un peu plus tôt dans la journée. Une partie de l'armée semble ne pas reconnaître l'autorité du général Traoré. Le lieutenant-colonel Zida est le commandant adjoint du Régiment de sécurité présidentielle.Les antennes de RFI consacreront à nouveau une édition spéciale à la situation au Burkina Faso samedi 1er novembre entre 6h TU et 8h TU.

fermer

Moyen-Orient

Bachar el-Assad Syrie

Syrie : fermeture inédite de l'aéroport international d'Alep

media

Pour la première fois depuis le début du conflit, il y a bientôt deux ans, l'aéroport international d'Alep est fermé. Les autorités aéroportuaires assurent que cette fermeture n'est due qu'à des opérations de maintenance. Mais selon d'autres sources, c'est une série d'attaques menées par les rebelles qui a conduit à l'interruption totale du trafic. L'aéroport international d'Alep constituerait une prise importante pour l'Armée syrienne libre.

C'est depuis cet aéroport que les forces du régime pilonnent les quartiers sud d'Alep. C'est aussi depuis cet endroit que l'armée fidèle à Bachar el-Assad coordonne et envoie des renforts dans cette grande métropole du Nord.

Le régime a fait de ce lieu une base militaire dont les insurgés espèrent prendre le contrôle. Des combats ont éclaté ces derniers jours à proximité. Selon plusieurs sources, l'armée libre a visé à plusieurs reprises des avions civils. Des militants affirment également que les rebelles ont détruit la tour de contrôle. Dès samedi, une partie du trafic aérien aurait été interrompue.

L'Armée syrienne libre a frappé la tour radar de l'aéroport international d'Alep. Donc il est maintenant impossible pour les avions de trouver cet aéroport. Il a tout simplement disparu de la carte !
Marwan Abou Omar Militant de l'opposition du réseau Sham, à Alep 11/10/2013 - par Perrine Mouterde écouter

Les rebelles ont mis la main sur une grande partie de la ville d'Alep, de cette région du nord-ouest du pays et même de la route qui relie Alep à la capitale Damas. L'aéroport international est donc l'un des derniers bastions du pouvoir dans cette zone.

Les insurgés encercleraient aussi les trois aéroports militaires d'Alep, dont l'un se situe juste à côté de l'aéroport international. Celui de Damas continue, lui, à fonctionner même si la route qui y mène est depuis fin novembre le théâtre de nombreux affrontements.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.