GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 25 Juillet
Vendredi 26 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Dans le Sinaï, l'armée égyptienne saisit six missiles à destination de Gaza

    media Massifs du désert du Sinaï. AFP/Patrick Hertzog

    Dans la péninsule égyptienne du Sinaï, les autorités ont saisi, ce vendredi 4 janvier 2013, six missiles destinés à la bande palestinienne de Gaza. Les autorités ont précisé qu’il s’agissait de missiles américains anti-aériens et anti-chars. C’est la première fois qu’un armement aussi sophistiqué est saisi en Egypte.

    Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

    La saisie intervient à la veille d’une visite du ministre de la Défense dans le Sinaï. Le général Abdel Fatah el-Sissi doit rencontrer, dans une base aérienne, les chefs de tribus de la péninsule.

    Ces chefs sont très remontés par la décision du général, qui consiste à interdire aux particuliers la propriété de terrains jouxtant la frontière. A la veille de Noël, les autorités avaient saisi des missiles anti-tanks qui, eux aussi, étaient destinés à Gaza.

    A noter que lors des deux saisies, aucun accusé n’a été interpellé. Il s’agit, selon les experts, d’un message que les militaires veulent faire passer aux jihadistes du Sinaï : « Nous pouvons agir quand nous le souhaitons ».

    En réalité, les militaires rongent leur frein depuis des mois. Ils avaient enclenché une vaste opération visant à reprendre le contrôle de la péninsule. C’était après la mort de seize militaires tués par des jihadistes du Sinaï et de Gaza en août dernier.

    Mais l’opération menée en fanfare a très vite été ralentie, pour finir pratiquement gelée désormais. La présidence islamiste veut en effet poursuivre des négociations engagées avec les jihadistes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.