Remaniement ministériel en Egypte - Moyen-Orient - RFI

 

  1. 10:30 TU Journal
  2. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  3. 11:00 TU Journal
  4. 11:15 TU Sessions d'information
  5. 11:30 TU Journal
  6. 11:33 TU Sessions d'information
  7. 12:00 TU Journal
  8. 12:10 TU Sessions d'information
  9. 12:30 TU Journal
  10. 12:33 TU Sessions d'information
  11. 12:40 TU Grand reportage
  12. 13:00 TU Journal
  13. 13:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  14. 13:30 TU Journal
  15. 13:33 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  16. 14:00 TU Journal
  17. 14:10 TU Autour de la question
  18. 14:30 TU Journal
  19. 14:33 TU Autour de la question
  20. 15:00 TU Journal
  21. 15:10 TU Radio foot internationale
  22. 15:30 TU Journal
  23. 15:33 TU Radio foot internationale
  24. 16:00 TU Journal
  25. 16:10 TU Sessions d'information
  1. 10:30 TU Journal
  2. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  3. 11:00 TU Journal
  4. 11:15 TU Sessions d'information
  5. 11:30 TU Journal
  6. 11:33 TU Sessions d'information
  7. 12:00 TU Journal
  8. 12:10 TU Grand reportage
  9. 12:30 TU Sessions d'information
  10. 13:00 TU Journal
  11. 13:10 TU Sessions d'information
  12. 13:30 TU Journal
  13. 13:33 TU Danse des mots
  14. 14:00 TU Journal
  15. 14:10 TU Autour de la question
  16. 14:30 TU Journal
  17. 14:33 TU Autour de la question
  18. 15:00 TU Journal
  19. 15:10 TU Radio foot internationale
  20. 15:30 TU Journal
  21. 15:33 TU Radio foot internationale
  22. 16:00 TU Journal
  23. 16:10 TU Couleurs tropicales
  24. 16:30 TU Journal
  25. 16:33 TU Couleurs tropicales

Moyen-Orient

Remaniement ministériel en Egypte

media

Le Premier ministre égyptien Hicham Qandil a procédé à un remaniement de son cabinet. Dix nouveaux ministres doivent prêter serment ce dimanche 6 janvier devant le président Mohamed Morsi. Il s’agit d’un gouvernement intérimaire qui doit démissionner après les élections législatives, soit dans quatre mois.

Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

La confrérie des Frères musulmans a renforcé sa présence au sein du gouvernement. Quatre des dix portefeuilles ont été attribués à des Frères.

Le plus important en cette période de crise économique est celui des Finances. Mais les Frères ont aussi obtenu le ministère de l’Approvisionnement qui distribue les produits alimentaires subventionnés, ainsi que celui du Développement local. Deux ministères qui peuvent se révéler précieux à la veille d’élections.

Le ministre de l’Intérieur a lui aussi changé. La confrérie lui reprochait de ne pas avoir bien défendu les sièges de son parti Liberté et justice attaqués par des manifestants.

Les nouveaux portefeuilles obtenus par les Frères musulmans viennent s’ajouter à ceux de l’Information, de l’Education, de l’Enseignement supérieur et de la Jeunesse. Des ministères accusés par l’opposition d’avoir entamé une propagande islamiste.

Ce gouvernement hybride composé de technocrates et de Frères musulmans sert de bouc émissaire à la confrérie en cas d’échec ou de crise. Les succès sont, par contre, attribués au président Frère musulman Mohamed Morsi.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.