L’Égypte face à la flambée des prix - France - RFI

Expand Player
Play

À l'écoute C'EST PAS DU VENT 2D

 

  1. 01:33 TU C'EST PAS DU VENT 2D
  2. 02:00 TU Journal
  3. 02:10 TU EN SOL MAJEUR 1D
  4. 02:30 TU Journal
  5. 02:33 TU EN SOL MAJEUR 2D
  6. 03:00 TU Journal
  7. 03:15 TU Sessions d'information
  8. 03:30 TU Journal
  9. 03:33 TU Sessions d'information
  10. 03:40 TU DANSE DES MOTS 1
  11. 04:00 TU Journal
  12. 04:15 TU Sessions d'information
  13. 04:30 TU Journal
  14. 04:33 TU Sessions d'information
  15. 04:37 TU Grand reportage
  16. 04:57 TU Sessions d'information
  17. 05:00 TU Journal
  18. 05:15 TU Sessions d'information
  19. 05:30 TU Journal
  20. 05:40 TU Sessions d'information
  21. 05:50 TU Sessions d'information
  22. 06:00 TU Journal
  23. 06:15 TU Sessions d'information
  24. 06:30 TU Journal
  25. 06:43 TU Sessions d'information
  1. 01:33 TU Musiques du monde
  2. 02:00 TU Journal
  3. 02:10 TU Musiques du monde
  4. 02:30 TU Journal
  5. 02:33 TU Musiques du monde
  6. 03:00 TU Journal
  7. 03:15 TU Sessions d'information
  8. 03:30 TU Sessions d'information
  9. 04:00 TU Journal
  10. 04:15 TU Sessions d'information
  11. 04:30 TU Sessions d'information
  12. 05:00 TU Journal
  13. 05:15 TU Sessions d'information
  14. 05:30 TU Sessions d'information
  15. 06:00 TU Journal
  16. 06:15 TU Sessions d'information
  17. 06:30 TU Journal
  18. 06:43 TU Sessions d'information
  19. 07:00 TU Journal
  20. 07:10 TU Sessions d'information
  21. 07:30 TU Sessions d'information
  22. 08:00 TU Journal
  23. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  24. 08:30 TU Journal
  25. 08:40 TU Appels sur l'actualité
fermer

Moyen-Orient

Egypte Finances Mohamed Morsi

L’Égypte face à la flambée des prix

media

La baisse des revenus et les hausses de prix rend la vie des Égyptiens de plus en plus difficile. C’est ce qu’affirment plusieurs études et statistiques officielles qui viennent d’être publiées à l’occasion de la fin 2012. Ainsi, du gaz au poulet, et même les pâtes, les prix ont connu une culbute. Mais un produit affiche une baisse spectaculaire : le Viagra.

Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

L’année 2012 est à marquer d’une pierre noire. Selon l’Office central des statistiques, les prix ont augmenté de 4,5% en moyenne, tandis que les revenus du ménage moyen ont baissé de 11,4%.

Mais c’est le mois de décembre qui a été le plus calamiteux. Le gouvernement a levé une partie des subventions sur l’électricité et le gaz. Plus 10% sur la facture, et 34% si vous utilisez le butane comme les trois-quarts des Egyptiens.

Pour ce qui est de se nourrir, la situation n’est guerre meilleure : plus 10% sur la viande, le poisson, les produits laitiers et les pâtes, mais plus 21% pour le poulet. De quoi vous rendre malade. Mais attention, cela risque de vous coûter très cher.

Se faire ausculter par un médecin a augmenté de 42% tandis qu’une trentaine de médicaments essentiels ont doublé de prix et que près de 300 autres ont disparu du marché en attendant une hausse.

La seule bonne nouvelle concerne les hommes et les cardiologues : le prix du Viagra a baissé de 70% tandis que des succédanés aux origines douteuses se vendent à moins d’un euro.

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.