L'argent manque à l'ONU pour secourir quatre millions de Syriens - Moyen-Orient - RFI

 

  1. 03:40 TU Accents d'Europe
  2. 04:00 TU Journal
  3. 04:15 TU Sessions d'information
  4. 04:30 TU Journal
  5. 04:33 TU Sessions d'information
  6. 04:37 TU Grand reportage
  7. 04:57 TU Sessions d'information
  8. 05:00 TU Journal
  9. 05:15 TU Sessions d'information
  10. 05:30 TU Journal
  11. 05:40 TU Sessions d'information
  12. 05:50 TU Sessions d'information
  13. 06:00 TU Journal
  14. 06:15 TU Sessions d'information
  15. 06:30 TU Journal
  16. 06:43 TU Sessions d'information
  17. 07:00 TU Journal
  18. 07:10 TU Sessions d'information
  19. 07:30 TU Journal
  20. 07:40 TU Grand reportage
  21. 08:00 TU Journal
  22. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  23. 08:30 TU Journal
  24. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  25. 09:00 TU Journal
  1. 03:30 TU Sessions d'information
  2. 04:00 TU Journal
  3. 04:15 TU Sessions d'information
  4. 04:30 TU Sessions d'information
  5. 05:00 TU Journal
  6. 05:15 TU Sessions d'information
  7. 05:30 TU Sessions d'information
  8. 06:00 TU Journal
  9. 06:15 TU Sessions d'information
  10. 06:30 TU Journal
  11. 06:43 TU Sessions d'information
  12. 07:00 TU Journal
  13. 07:10 TU Sessions d'information
  14. 07:30 TU Sessions d'information
  15. 08:00 TU Journal
  16. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  17. 08:30 TU Journal
  18. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  19. 09:00 TU Journal
  20. 09:10 TU Priorité santé
  21. 09:30 TU Journal
  22. 09:33 TU Priorité santé
  23. 10:00 TU Journal
  24. 10:10 TU 7 milliards de voisins
  25. 10:30 TU Journal
fermer

Moyen-Orient

Syrie ONU Koweit

L'argent manque à l'ONU pour secourir quatre millions de Syriens

media

Sur le plan humanitaire, l’ONU ne parvient pas à apporter l’aide nécessaire en Syrie. Les Nations unies sont confrontées à des problèmes d’accès dans le pays, mais aussi à un manque de financement, alors qu’une conférence des donateurs est prévue dans quelques jours au Koweit.

De notre correspondant à New York, Karim Lebhour

Le directeur des opérations humanitaires de l’ONU, John Ging, a passé près d’une semaine en Syrie. Il s’est rendu dans des zones contrôlées par le gouvernement et d'autres par les rebelles. Son constat est celui d’un pays systématiquement détruit : « Les infrastructures sont très endommagées par les deux camps. Le réseau électrique, le réseau de télécom sont démantelés. L’ampleur des dévastations est réellement choquant. »

Selon l’ONU, deux millions de Syriens ont fui les combats. Quatre millions de Syriens ont besoin d’assistance, mais l’argent manque. L’ONU n’a reçu que la moitié des 500 millions de dollars nécessaires. Conséquence chaque ration alimentaire distribuée en Syrie a été coupée en deux. Les Nations unies comptent sur une mobilisation des pays donateurs à la conférence de Koweit ce mercredi pour mener une opération humanitaire de grande ampleur en Syrie.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.