GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 21 Avril
Samedi 22 Avril
Dimanche 23 Avril
Lundi 24 Avril
Aujourd'hui
Mercredi 26 Avril
Jeudi 27 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Irak: une frappe aérienne turque tue six membres des forces kurdes
    • LafargeHolcim en Syrie: les responsables «doivent être condamnés» (Michel Sapin)
    • Vaste opération «antiterroriste jihadiste» impliquant arrestations et perquisitions dans les alentours de Barcelone (police)
    • L'aviation turque a mené plusieurs frappes contre des positions kurdes dans le nord-est de la Syrie (OSDH)
    • Kenya: au moins 24 personnes tuées et plusieurs autres blessées dans un accident de la route impliquant un bus et un camion
    • Etats-Unis: l'Etat de l'Arkansas a procédé lundi à une double exécution, une première dans le pays depuis 17 ans (procureure)
    Moyen-Orient

    A Alep, des dizaines de corps de jeunes Syriens ont été découverts

    media

    Un nouveau massacre a eu lieu en Syrie. Il a été révélé par l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Les corps d'au moins 65 personnes ont été découverts ce mardi 29 janvier 2013 dans un faubourg d'Alep. De jeunes victimes, qui pour la plupart avaient les mains liées derrière le dos. Elles semblent avoir été exécutées d'une balle dans la tête. Les corps ont été sortis d'une rivière d'un quartier désormais aux mains des rebelles.

    L'homme qui tient la caméra marche lentement sur un sol boueux, le long du lit de la rivière Koïk. Des dizaines de corps sont allongés, les uns après les autres. Des hommes, souvent jeunes, les vêtements recouverts de boue. Beaucoup ont les mains attachées derrière le dos et la trace d'une balle dans la tête.

    Selon un responsable de l'Armée syrienne libre (ASL), d'autres corps se trouvaient toujours dans la rivière et les opérations pour les récupérer allaient se poursuivre.

    Aucun papier d'identité n'a été retrouvé sur ces hommes. Des habitants d'Alep, dont des membres de la famille ont disparu, se sont rassemblés pour tenter de les identifier près de la rivière puis dans l'hôpital où ils ont été amenés.

    Impossible pour l'instant de désigner les responsables de ce énième massacre. La rivière Koïk traverse des quartiers d'Alep contrôlés par les forces du régime. Le quartier de Bustan al-Qasr, où ont été découverts ces cadavres, est lui aux mains des rebelles.

    Une source sécuritaire a accusé des « terroristes » d'être à l'origine de ces meurtres. Elle affirme que ces hommes ont été kidnappés puis exécutés dans un parc de Bustan al-Qasr.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.