A Alep, des dizaines de corps de jeunes Syriens ont été découverts - Moyen-Orient - RFI

 

  1. 18:30 TU Sessions d'information
  2. 19:00 TU Journal
  3. 19:10 TU Grand reportage
  4. 19:30 TU Journal
  5. 19:40 TU Accents d'Europe
  6. 20:00 TU Journal
  7. 20:10 TU Couleurs tropicales
  8. 20:30 TU Journal
  9. 20:33 TU Couleurs tropicales
  10. 21:00 TU Journal
  11. 21:10 TU Grand reportage
  12. 21:30 TU Journal
  13. 21:33 TU Danse des mots
  14. 22:00 TU Sessions d'information
  15. 22:30 TU Sessions d'information
  16. 23:00 TU Journal
  17. 23:10 TU Autour de la question
  18. 23:30 TU Journal
  19. 23:33 TU Autour de la question
  20. 18:30 TU Sessions d'information
  21. 19:00 TU Journal
  22. 19:10 TU Grand reportage
  23. 19:30 TU Journal
  24. 19:40 TU Accents d'Europe
  25. 20:00 TU Journal
  1. 18:30 TU Sessions d'information
  2. 19:00 TU Journal
  3. 19:10 TU Grand reportage
  4. 19:30 TU Journal
  5. 19:40 TU Accents d'Europe
  6. 20:00 TU Journal
  7. 20:10 TU Couleurs tropicales
  8. 20:30 TU Journal
  9. 20:33 TU Couleurs tropicales
  10. 21:00 TU Journal
  11. 21:10 TU Autour de la question
  12. 21:30 TU Journal
  13. 21:33 TU Autour de la question
  14. 22:00 TU Sessions d'information
  15. 22:30 TU Sessions d'information
  16. 23:00 TU Journal
fermer

Moyen-Orient

Bachar el-Assad Syrie

A Alep, des dizaines de corps de jeunes Syriens ont été découverts

media

Un nouveau massacre a eu lieu en Syrie. Il a été révélé par l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Les corps d'au moins 65 personnes ont été découverts ce mardi 29 janvier 2013 dans un faubourg d'Alep. De jeunes victimes, qui pour la plupart avaient les mains liées derrière le dos. Elles semblent avoir été exécutées d'une balle dans la tête. Les corps ont été sortis d'une rivière d'un quartier désormais aux mains des rebelles.

L'homme qui tient la caméra marche lentement sur un sol boueux, le long du lit de la rivière Koïk. Des dizaines de corps sont allongés, les uns après les autres. Des hommes, souvent jeunes, les vêtements recouverts de boue. Beaucoup ont les mains attachées derrière le dos et la trace d'une balle dans la tête.

Selon un responsable de l'Armée syrienne libre (ASL), d'autres corps se trouvaient toujours dans la rivière et les opérations pour les récupérer allaient se poursuivre.

Aucun papier d'identité n'a été retrouvé sur ces hommes. Des habitants d'Alep, dont des membres de la famille ont disparu, se sont rassemblés pour tenter de les identifier près de la rivière puis dans l'hôpital où ils ont été amenés.

Impossible pour l'instant de désigner les responsables de ce énième massacre. La rivière Koïk traverse des quartiers d'Alep contrôlés par les forces du régime. Le quartier de Bustan al-Qasr, où ont été découverts ces cadavres, est lui aux mains des rebelles.

Une source sécuritaire a accusé des « terroristes » d'être à l'origine de ces meurtres. Elle affirme que ces hommes ont été kidnappés puis exécutés dans un parc de Bustan al-Qasr.

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.