GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 19 Juillet
Mercredi 20 Juillet
Jeudi 21 Juillet
Vendredi 22 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 24 Juillet
Lundi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Israël: Benyamin Netanyahu chargé de former le prochain gouvernement

    media

    Sorti en tête des élections législatives du 22 janvier en Israël, le Premier ministre sortant Benyamin Netanyahu a été chargé ce samedi soir par le président Shimon Peres de constituer une majorité pour former le prochain gouvernement. Les négociations seront menées avec le parti centriste Yesh Atid et le Foyer juif, nationaliste.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

    Ce n'est pas vraiment une surprise. Le président israélien n'avait pas d'autre possibilité après que 82 députés, sur les 120 que compte la Knesset, se sont déclarés en faveur d'une coalition dirigée par Benyamin Netanyahu.

    Ce dernier dispose dans un premier temps de 28 jours pour négocier avec ses futurs partenaires. Mais Shimon Peres a émis l'espoir que cette tâche soit menée à bien beaucoup plus rapidement. « Israël a besoin de stabilité politique et économique, afin de pouvoir prendre les décisions nécessaires sur les sujets sérieux qui sont à l'ordre du jour », a souligné le président.

    De son côté, Benyamin Netanyahu aurait affirmé que la priorité de son gouvernement serait d'empêcher l'Iran de se doter de l'arme nucléaire. Le Premier ministre désigné a également lancé un appel au président palestinien Mahmoud Abbas à reprendre le processus de paix.

    Les négociations pour la nouvelle coalition doivent débuter ce dimanche. Elles seront menées avec le parti centriste Yesh Atid, qui a décroché la seconde place aux élections, et avec la formation nationaliste le Foyer juif. Reste encore à savoir si les partis ultra-orthodoxes resteront pour la première fois depuis une décennie en dehors de cette nouvelle coalition.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.