GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: Ahmed Moaz al-Khatib, le chef de l'opposition qui veut dialoguer avec Damas

    media Ahmed Moaz al-Khatib. REUTERS

    C’est désormais officiel : la Coalition nationale syrienne est disposée à dialoguer avec le régime syrien. Cette initiative audacieuse lancée par Ahmed Moaz al-Khatib, président de la Coalition, avait créé une division dans ses propres rangs. Mais Ahmed Moaz al-Khatib aurait vraisemblablement réussi à réunifier l’opposition autour de ses idées. Portrait de ce leader charismatique.

    Cette initiative vise à montrer que nous ne sommes pas intransigeants.
    Monzer Makhous Ambassadeur de la Coalition nationale syrienne à Paris 11/10/2013 - par Sami Boukhelifa Écouter

    Barbe et cheveux gris, voix calme mais décidée, Ahmed Moaz al-Khatib a longtemps milité à l'intérieur même de la Syrie. Fort de cette légitimité, en novembre dernier, il est élu président de la coalition de l’opposition syrienne.

    Mais dans son propre camp, ses propos dérangent. Ses détracteurs lui reprochent son manque de diplomatie. « Certains m'ont dit : "les hommes politiques ne parlent pas ainsi», écrit-il sur sa page Facebook.

    Des critiques lancées en raison de son audacieuse proposition. Soucieux de voir le massacre s’arrêter dans son pays, le 30 janvier dernier, il propose en effet de négocier avec des membres du régime.

    Cette initiative fait l’effet d’une bombe. Elle divise au sein même de la Coalition. Mais l’ancien imam de la mosquée des Omeyyades à Damas sait prêcher la bonne parole. Ahmed Moaz al-Khatib parvient à rassembler. Les membres de l’opposition resserrent les rangs derrière leur leader.

    Cependant, en Syrie, la sagesse du quinquagénaire ne convainc pas tout le monde. Des groupes jihadistes, à l’image du Front al-Nosra, appellent à son exécution. Pour eux, le simple fait d’appeler au dialogue avec le régime est une haute trahison.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.