GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Reportage en Cisjordanie dans les bus israéliens réservés aux Palestiniens

    media Des travailleurs descendent d'un bus réservé aux Palestiniens, le 4 mars 2013. REUTERS/Baz Ratner

    La mesure fait débat en Israël et en Cisjordanie. Le ministère israélien des Transports vient de mettre en place une ligne de bus uniquement réservée aux Palestiniens de Cisjordanie qui vont travailler en Israël. La gauche israélienne crie à l’apartheid, le ministre des Transports répond, lui, qu’il s’agit d’apporter aux Palestiniens un meilleur service et d’éviter les frictions avec les colons israéliens.

    Avec notre correspondante à Ramallah, Emilie Baujard

    Il fait encore nuit et déjà des centaines de travailleurs palestiniens se pressent à la sortie de ce checkpoint du nord de la Cisjordanie. Sur le parking, les attendent désormais des bus israéliens. La plupart des travailleurs se bousculent pour y entrer. Ils n’y voient aucune mesure de ségrégation mais plutôt des avantages, à l’image de Youssef : « C’est vraiment moins cher, c’est à l’heure et c’est plus confortable », explique-t-il.

    Financé par le gouvernement israélien, ces bus coûtent deux à trois fois moins chers que les minivans blancs conduits par des Palestiniens et présents en nombre sur le parking. Ils vont aussi directement dans le centre de Tel Aviv, ce que préfère Mounir, un Palestinien de Naplouse qui n’aura plus besoin de prendre les mêmes bus que les colons israéliens : « Souvent, les policiers israéliens arrêtent ces bus et ils nous font tous descendre, nous, les Palestiniens. On doit finir la route à pied, parfois sur plusieurs kilomètres. Ils nous disent qu’il nous est interdit de circuler dans les villes israéliennes, que notre permis nous donne uniquement le droit d’aller travailler. Mais nous allons travailler ! ».

    D’autres préfèrent ironiser : « Si Israël veut nous faciliter la vie, disent-ils, pourquoi est-ce qu’on doit encore passer  deux heures dans un checkpoint tous les matins ? »
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.