GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Etats-Unis : le gendre d'Oussama Ben Laden devant un tribunal de New York

    media Le gendre d'Oussama Ben Laden Souleymane Abou Ghaith, capture d'écran d'une vidéo diffusée par Al -Jazeera, le 13 otobre 2001. AFP PHOTO/AL-JAZEERA

    Le gendre d'Oussama Ben Laden, Souleymane Abou Ghaith, qui était aux côtés des numéro un et deux d'al-Qaïda au lendemain du 11 septembre 2001, comparaît ce vendredi 8 mars devant un tribunal de New York pour terrorisme. Souleymane Abou Ghaith, arrêté fin janvier à Ankara, a été emmené aux Etats-Unis par des agents de la CIA après avoir été expulsé par la Turquie vers la Jordanie.

    Avec notre correspondant à Washington, Raphaël Reynes

    « La tempête ne s’arrêtera pas en particulier la tempête des avions ».Voilà selon la justice américaine, les propos tenus par Souleymane Abou Ghaith au lendemain des attentats du 11 septembre 2001. Le gendre d’Oussama Ben Laden était apparu aux côtés de son beau-père et d’Ayman al-Zawahiri pour appeler « la nation de l’islam » à conduire une bataille contre « les juifs, les chrétiens et les Américains ».

    Dans l’acte d’accusation dévoilé le 7 mars, cela se traduit par « impliqué dans la préparation et l’exécution d’un crime fédéral de terrorisme contre les Etats-Unis, leurs citoyens, leurs habitants et leurs biens ».

    Pour le département de la Justice, c’est une prise importante. Abou Ghaith est considéré comme l’un des principaux porte-parole d’al-Qaïda. L’équivalent d’un « ministre de la propagande dans un régime totalitaire », affirme l’un des directeurs du FBI à New York.

    C’est devant un tribunal de Manhattan que le gendre d’Oussama Ben Laden sera formellement mis en accusation, ce vendredi 8 mars. L’administration Obama a décidé de ne pas transférer le terroriste présumé à Guantanamo. Ce que de nombreux républicains auraient préféré « pour être sûrs que l’on sache tout ce qu’il sait », affirme la sénatrice du New Hampshire, Kelly Ayotte.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.