GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • France: un pont s'effondre au nord de Toulouse, un camion et une voiture tombent dans le Tarn (pompiers)
    • Il est nécessaire de «restaurer l'ordre» à Hong Kong (ministère chinois de la Défense)
    • Fusillade en Californie dans la ville de Fresno: quatre morts et six blessés (police)
    • Manifestations et violences en Iran: Téhéran condamne le soutien de Washington à des «émeutiers»
    • Biélorussie: aucun représentant de l'opposition n'a été élu aux législatives (résultats officiels)
    • Hong Kong: la loi interdisant le port du masque est jugée anticonstitutionnelle (Haute cour)
    Moyen-Orient

    Syrie: vague blanche mondiale pour stopper le bain de sang

    media Plusieurs centaines de manifestants se sont réunis à Paris ce vendredi 15 mars 2013 pour dire «stop aux massacres en Syrie». REUTERS/Philippe Wojazer

    Pour marquer les deux ans du début de la révolution syrienne, qui a déjà fait plus de 70 000 morts et plus d'un million de réfugiés selon l'ONU, une opération d’envergure internationale était organisée ce 15 mars pour dire « stop » aux crimes contre les civils et réclamer que justice soit rendue en faveur des victimes. A Paris, place du Panthéon, une vague blanche a déferlé en silence. Enroulés dans des pancartes blanches, des hommes et des femmes, figures politiques et culturelles ou simples citoyens, ont dit « stop aux massacres en Syrie ».

    Les manifestants scandent « halte aux massacres en Syrie » et brandissent des panneaux blancs sur lesquels on peut lire un mot: « Stop ! ». A Paris, ce vendredi 15 mars, ils sont une poignée de personnalités du monde politique et du spectacle à s'être mobilisées mais il y a surtout des Syriens habitant en France, comme Naria Sayed, qui dénonce le manque d'intérêt pour le conflit en Syrie : « Il y a un peuple qui meurt. On dit 70 000 morts... mais c’est beaucoup plus de 70 000 morts. Et un mort, ça ne vaut rien et c’est très dur pour nous. »

    La récente annonce de la France qui pourrait fournir des armes à l'opposition syrienne, suscite tout de même de l'espoir. « Dès le début, Amnesty International a été mobilisé pour essayer de défendre la rébellion syrienne, souligne Marie Françoise Ingelaere, membre d'Amnesty International. Et au bout de deux ans, on voit que, enfin, le gouvernement français va participer et aider les rebelles. C’est un espoir et ce qu’il faut espérer aussi, c’est que l’ONU se mobilise. »

    En attendant une mobilisation politique à l'échelle internationale, ce sont les citoyens qui sont descendus dans la rue en signe de solidarité avec le peuple syrien.

    Chronologie interactive
    Accesseur chronologie Syrie

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.