GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 23 Mai
Mardi 24 Mai
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
Aujourd'hui
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Attentats meurtriers à la veille du dixième anniversaire de l'invasion de l'Irak

    media

    A la veille du 10ème anniversaire de l'invasion du pays, des quartiers à majorité chiite de Bagdad et de sa périphérie qui ont été une nouvelle fois touchés. Sadr City, Machtal, Kasi Mia, autant de quartiers de la capitale irakienne secoués aux petites heures du matin par des attentats à la voiture piégée.

    Avec notre correspondant à Bagdad, Guillaume Decamme

    Il y a des veilles d'anniversaire qui prennent des allures sanglantes. Ce mardi 19 mars 2013, des quartiers et des zones à la périphérie de la capitale irakienne, à majorité chiite, ont été touchées par une vague d'attentats faisant au moins 50 morts.

    Quelques minutes après les explosions, la police et l’armée ont renforcé les contrôles aux barrages, déjà omniprésents dans Bagdad. Ces attaques n’ont pas été revendiquées mais les insurgés sunnites, dont al-Qaïda en Irak, s’en prennent avec une rigueur constante à la communauté chiite et aux forces de sécurité. Leur but : déstabiliser le gouvernement du Premier ministre chiite Nouri al-Maliki.

    A la veille du 10ème anniversaire de l’invasion du pays, l’ONG Iraq Body Count a révélé dans un nouveau rapport, qu’au moins 112 000 civils irakiens on péri dans des violences depuis le 20 mars 2003.

    C’est d’ailleurs dans la plus grande discrétion que l’Irak, embourbé dans une nouvelle crise politique, va commémorer ce dixième anniversaire. Aucune cérémonie publique n’est prévue mercredi. Il est plus probable que l’Irak commémore la chute de Bagdad le 9 avril, qui avait, il y a dix ans, scellé la fin du régime de Sadam Hussein.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.