GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 23 Mai
Mardi 24 Mai
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
Aujourd'hui
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Les médias égyptiens, cible des Frères musulmans au Caire

    media

    En Egypte, la confrontation entre les Frères musulmans au pouvoir et l’opposition a franchi une nouvelle étape. Au lendemain de menaces formulées par le président Morsi, le procureur général a lancé un mandat d’arrêt contre cinq membres éminents de l’opposition. Parallèlement, des centaines d’islamistes assiégeaient la Cité des médias, abritant plusieurs chaînes de télévision indépendantes.

    Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

    « Je n’hésiterai pas à sacrifier quelques uns pour l’intérêt de l’Egypte », avait déclaré le président Morsi dimanche dans un discours où il menaçait l’opposition et les médias. Une colère due aux violents accrochages vendredi entre opposants et islamistes autour du quartier général des Frères musulmans sur la colline du Mokattam au Caire.

    Ce discours a été suivi par la fermeture de la Cité des médias par des manifestants islamistes qui ont agressé de nombreux cameramen, journalistes, présentateurs et invités de chaînes de télévision privées.

    Mandat d'arrêt

    Des menaces de mort ont été lancées avant que la police n’arrête une tentative d’attaque contre les studios. Au même moment, le procureur général, nommé par le président Morsi pour ses sympathies à l’égard des Frères musulmans, a lancé un mandat d’arrêt contre des opposants et des militants révolutionnaires.

    Ils avaient été accusés par des responsables des Frères musulmans d’avoir dirigé les violences contre les militants de la confrérie. D’autres personnalités de l’opposition et des médias sont sur les listes du procureur.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.