GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
Mercredi 29 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 1 Juillet
Samedi 2 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    C'est une surprise dans la course à la succession de David Cameron : un des favoris, Boris Johnson, vient d'annoncer qu'il renonce à se présenter au poste de Premier ministre du Royaume-Uni. L'ancien maire de Londres avait pourtant été l'un des principaux porte-parole du camp favorable à une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

    Moyen-Orient

    Syrie: le minaret de la mosquée des Omeyyades d’Alep détruit dans des bombardements

    media Image issue d'une vidéo montrant les décombres de la mosquée des Omeyyades d'Alep, le 24 avril 2013. AFP PHOTO/HO/YOUTUBE

    En Syrie, il ne reste plus rien du minaret de la mosquée des Omeyyades, joyau historique de la ville d’Alep. Il a été touché par un obus durant les combats. Rebelles et forces loyalistes s’accusent mutuellement de sa destruction. Ces derniers jours, l'opposition armée vise particulièrement les aéroports du Nord pour provoquer les désertions.

    La mosquée des Omeyyades se situe dans la Vieille ville d'Alep, classée au patrimoine mondial de l'Unesco. La Coalition de l’opposition accuse directement le régime et évoque « un crime contre la civilisation ».

    Selon certains témoignages de militants anti-régime, Damas aurait même volontairement visé le minaret. Ce que conteste la télévision d’Etat : pour celle-ci, cette destruction est le fait des jihadistes du Front al-Nosra, organisation qui a récemment prêté allégeance à al-Qaïda en Irak.

    Ces derniers auraient « fait sauter le minaret de la mosquée d'Alep puis l'ont filmé (...) pour ensuite faire endosser (sa destruction) à l'armée syrienne ».

    Provoquer les désertions

    De fait, la bataille des aéroports a repris dans nord de la Syrie. L’armée libre a attaqué plusieurs bases de l’aviation gouvernementale. Selon Merwane Abou Omar du réseau Sham, un réseau d’information militant, l’objectif de ces attaques est de faciliter la désertion des soldats.

    « La stratégie de l’armée libre est de cibler les garnisons militaires gouvernementales, détaille-t-il. L’armée libre sait qu’il y a un grand nombre de soldats dans les casernes du régime qui voudraient faire défection et rejoindre la rébellion. Malheureusement, ils n’ont aucun moyen de passer à l’acte. Ces soldats sont eux-mêmes surveillés de très près. Il y a des tireurs embusqués, des soldats iraniens ou des hommes du Hezbollah chargés de tirer sur tous ceux qui pourraient quitter leur poste sans en avoir eu l’ordre. »

    Une des raisons pour lesquelles l’armée libre mène actuellement des opérations contre l’aéroport international d’Alep, contre l’aéroport militaire de Menagh qui est la dernière position des troupes fidèles au nord d’Alep.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.