GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Janvier
Jeudi 18 Janvier
Vendredi 19 Janvier
Samedi 20 Janvier
Aujourd'hui
Lundi 22 Janvier
Mardi 23 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Affaire Kadhafi: la justice française s'intéresse à Claude Guéant

    media

    Une procédure est en cours concernant les accusations de financement occulte de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007 par le régime Kadhafi. La justice française s'intéresse aux proches de l'ancien président et notamment à Claude Guéant. L'hebdomadaire Le Canard enchaîné révèle ce mardi 30 avril, que les juges s'interrogent sur un versement de 500 000 euros effectué de l'étranger sur un des comptes de l'ancien ministre et secrétaire général de l'Elysée.

    C'est en perquisitionnant le domicile de Claude Guéant, en février dernier, que les enquêteurs ont découvert des documents relatifs au versement de plus de 500 000 euros sur l'un de ses comptes.

    Claude Guéant assure que cet argent n'a rien à voir avec un éventuel financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 par la Libye de Mouammar Kadhafi, comme le soutient le sulfureux homme d'affaires Ziad Takieddine.

    L'ancien secrétaire général de l'Elysée a indiqué aux policiers que cette somme provient de la vente d'un tableau de sa collection. Une oeuvre d'un peintre hollandais du XVIIe siècle acquise il y a une vingtaine d'années. Et Claude Guéant certifie qu'il possède tous les justificatifs de cette vente.

    Reste que les enquêteurs ont également découvert de nombreux et importants paiements en liquide. Cette fois, Claude Guéant assure que cet argent provient des primes de cabinet qu'il touchait lorsqu'il était le directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy au ministère de l'Intérieur. De l'argent jamais déclaré.

    Claude Guéant, désireux de s'expliquer sur l'origine de ces fonds, reconnaît que tout cela n'est pas très normal, mais que le système indemnitaire fonctionnait ainsi. Serge Tournaire et René Grouman, les deux magistrats chargés d'instruire ce dossier, doivent convoquer l'ancien ministre de l'Intérieur dans les tous prochains jours.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.