GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Washington sanctionne le chef de l'armée birmane pour le «nettoyage ethnique» des Rohingyas
    • Élection de von der Leyen: «Nous pouvons être fiers de l'Europe» (Macron)
    • Élection von der Leyen: Merkel félicite une européenne «convaincue»
    • Les Etats-Unis souhaitent la poursuite du dialogue avec Pyongyang malgré sa mise en garde
    • Football: le Cameroun se sépare de Clarence Seedorf (sélectionneur) et de Patrick Kluivert (adjoint)
    • Disparition du musicien sud-africain Johnny Clegg (médias locaux)
    • Von der Leyen appelle tous les eurodéputés à travailler ensemble «de façon constructive»
    Moyen-Orient

    L'aviation israélienne aurait mené un nouveau raid aérien en Syrie

    media Moshé Yaalon, le ministre israélien de la Défense avec ses chefs d'état-major sur une base militaire au sud de l'Etat hébreu, le 30 avril 2013. REUTERS/Baz Ratner

    Selon plusieurs médias américains et israéliens, l'Etat hébreu aurait mené un nouveau raid aérien sur le territoire syrien. Israël a en effet affirmé à plusieurs reprises sa détermination à défendre ses intérêts, et a déjà bombardé des cibles en Syrie en janvier dernier, selon les aveux à demi-mots du ministre israélien de la Défense, Moshé Yaalon.

    C'est au premières heures de la journée du vendredi 3 mai que le raid aurait été mené selon l'agence Reuters. La frappe, approuvée par les services de sécurité du Premier ministre israélien, aurait visé un convoi transportant des missiles longue portée que Damas comptait, selon Israël, livrer à ses alliés du Hezbollah.

    Beaucoup de prudence s'impose néanmoins autour de cette éventuelle opération, peu de détails ont filtré pour l'instant et aucune confirmation officielle israélienne n'est intervenue. CNN prévient même qu'il n'y a pas de certitude absolue qu'elle se soit effectivement déroulée.

    En Israël, les médias se contentent de citer – censure militaire oblige – des sources extérieures, notamment des responsables israéliens qui auraient confirmé les faits à des agences de presse.

    Selon le scénario décrit ce matin par les médias américains, l'aviation israélienne aurait survolé le Liban et c'est de là qu'elle aurait procédé au bombardement.

    Il y a tout juste deux semaines et de manière implicite seulement, Israël avait pour la première fois indiqué être intervenu en Syrie. Recevant son homologue américain, le nouveau ministre israélien de la Défense, Moshé Yaalon, avait souligné que son pays ne permettrait pas que des armes sophistiquées en Syrie ne tombent aux mains du Hezbollah ou d’autres éléments hostiles. Il avait ensuite ajouté cette petite phrase : « Lorsque cette ligne rouge a été franchie, nous avons agi ».

    Vendredi, le quotidien Yediot Aharonot faisait état de tensions à la frontière nord d’Israël. Citant des sources libanaises, le journal affirmait qu’une opération militaire était proche, et rappelait qu’en début de semaine, l’armée israélienne Tsahal avait procédé à un gigantesque exercice inopiné de rappel de réservistes.

    L'Etat hébreu avait aussi prévenu qu'il ne laisserait pas le Hezbollah libanais mettre la main sur une partie de l'arsenal de Bachar el-Assad. C'est donc peut-être aussi un convoi vers le Liban qui a été pris pour cible.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.