GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 21 Mai
Lundi 22 Mai
Mardi 23 Mai
Mercredi 24 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 26 Mai
Samedi 27 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Royaume-Uni: des démineurs appelés dans une université de Manchester (police)
    • Bruxelles: Donald Trump reçu par les présidents du Conseil et de la Commission européens, Donald Tusk et Jean-Claude Juncker
    • Marseille: un incendie dans un appartement fait quatre morts, dont un enfant de six ans (marins-pompiers)
    • Mer de Chine: le navire américain est entré «sans permission» dans les eaux chinoises, selon Pékin
    • Terrorisme: l'Otan compte rejoindre la coalition anti-EI mais ne participera pas aux combats (Stoltenberg)
    • Attentat de Manchester: les fuites «nuisent» à l'enquête (police britannique)
    • Attentat terroriste de Manchester: deux nouvelles arrestations, une femme libérée (police)
    Moyen-Orient

    Pakistan : une militante féministe abattue à Karachi

    media

    Au Pakistan, certains électeurs de Karachi retournent aux urnes ce dimanche 19 mai 2013 dans un climat lourd. Ce samedi 18 mai, une responsable politique a été abattue devant chez elle. Il s’agit de la militante féministe Zohra Hussein, membre du Parti pour la justice (PTI), la formation d'Imran Khan, l’un des grands vainqueurs des élections de la semaine dernière.

    Avec notre correspondante à Islamabad, Gaëlle Lussiaà-Berdou

    Zohra Hussein, 59 ans, rentrait chez elle, ce samedi 18 mai au soir quand des hommes armés ont surgi à moto et l’ont abattue. Son assassinat n’a pas été revendiqué, mais beaucoup soupçonnent un acte politique. Le chef du Parti de la justice Imran Khan a rapidement accusé le Mouvement de Qaumi Mohajir (MQM), la principale force politique à Karachi, d’être responsable du meurtre.

    Il montre du doigt en particulier le chef du MQM, Altaf Hussain, qui est en exil à Londres et à qui on reproche d’avoir incité ses partisans à la violence dans une déclaration prononcée au lendemain de l’élection du samedi 11 mai. Le MQM, quant à lui, se défend d’être impliqué dans cet assassinat et l’a condamné publiquement.

    Nouveau vote ce dimanche

    C’est donc dans ce contexte difficile que certains électeurs de Karachi vont revoter suite à des soupçons de fraude. Le nouveau scrutin se déroule ce dimanche dans une quarantaine de bureaux de vote d’une circonscription de Karachi qui englobe des quartiers huppés de la ville. Circonscription qui, comme presque toute la métropole, est traditionnellement acquise au MQM, mais où le Parti de la justice d’Imran Khan espère obtenir un bon résultat.

    Samedi dernier, la Commission électorale avait annoncé qu'il fallait recommencer les opérations de vote parce que des problèmes importants avaient empêché sa bonne tenue. Des employés des bureaux de vote avaient été intimidés, menacés. Le Parti de la justice accuse le MQM d’être responsable de fraudes massives à Karachi. Depuis une semaine, il manifeste pour demander un nouveau vote pur et simple dans toute la métropole.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.