GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Deux journalistes du «Monde» témoignent de l’utilisation d’armes chimiques en Syrie

    media Une rue de Damas après un bombardement de l'armée. L'est de la capitale syrienne aurait été touché, à plusieurs reprises, par des gaz toxiques. REUTERS/Omar al Khani

    Laurent Van der Stockt, photographe expérimenté, revient de Syrie où il a séjourné pendant plusieurs semaines avec son confrère journaliste au Monde, Jean-Philippe Rémy. Ils rapportent les preuves irréfutables de l'emploi d'armes chimiques par le régime de Bachar el-Assad.

    Le 13 avril dernier, le photographe du Monde Laurent Van der Stock se trouve aux côtés de combattants rebelles à l'entrée de Damas. Tout à coup, il voit ces hommes tousser, suffoquer et vomir. Lui-même souffrira pendant quatre jours de troubles visuels et respiratoires. Avec le journaliste Jean-Philippe Rémy, ils enquêtent pendant deux mois dans la région de Damas pour trouver des preuves similaires d'utilisation d'armes chimiques par le régime. Et ils recueillent des dizaines de témoignages, auprès des opposants et des médecins qui soignent les victimes

    A chaque fois, c'est le même scenario : un engin, décrit par un combattant « comme une canette de Pepsi qui tombe par terre », pas d'odeur, pas de fumée mais des symptômes immédiats : des yeux qui brulent, des difficultés respiratoires à traiter rapidement sous peine de mort.

    Selon l'enquête du Monde, ces attaques chimiques sont régulières mais elles ne sont pas massives. Le régime tient à les dissimuler le plus longtemps possible. Les rebelles, eux, se battent désormais masque à gaz à portée de main.

    Pour la première fois, il y a un témoignage visuel, professionnel, par deux journalistes qui constatent l'utilisation de produits chimiques et de gaz toxiques sur les fronts, et même sur la banlieue est de Damas....

    Laurent Van der Stockt

    Photographe au journal «Le Monde»

    27/05/2013 - par Anne Corpet Écouter

     

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.