GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Avril
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
Aujourd'hui
Mercredi 24 Avril
Jeudi 25 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Le numéro deux des talibans pakistanais tué dans une attaque de drone

    media Le numéro deux des talibans pakistanais, Wali Ur-Rehman aurait été tué lors d’une attaque de drone, le 29 mai 2013. REUTERS/Saud Mehsud/File

    Le numéro deux des talibans pakistanais aurait été tué, ce mercredi 29 mai 2013 au matin, par un tir de drone américain dans les zones tribales du Pakistan, selon plusieurs responsables de la sécurité. Il s’agirait d’un coup dur pour les rebelles, qui multiplient les attaques contre les forces de l’ordre pakistanaises. Pour l’instant, le groupe armé réfute cette information.

    Avec notre correspondante à Islamabad, Gaëlle Lussiaà-Berdou

    Wali Ur-Rehman était vu comme le futur successeur du chef des talibans pakistanais, Hakimullah Mehsud. La direction du mouvement lui avait échappé de peu au moment de la mort de l’ex-chef des rebelles, Beitullah Mehsud, lui-même tué par un tir de drone américain en 2009.

    L’attaque de ce mercredi matin a fait au moins trois autres victimes. Elle a été menée au Waziristân du Nord, près de la frontière afghane, le repaire des talibans et d’autres groupes armés comme al-Qaïda. C’est le premier bombardement du genre depuis les élections législatives du 11 mai, remportées par l’ex-Premier ministre Nawaz Sharif. Les drones américains ont été un thème important de la campagne. Le Pakistan s’oppose à ces attaques qui, selon lui, tuent des civils et sont contraires au droit international. Nawaz Sharif a promis de discuter avec les Américains de ce qu’il a qualifié de « défi » pour sa nouvelle administration.

    La semaine dernière, le président Barack Obama a annoncé de nouvelles règles régissant ces bombardements. Ils ne doivent désormais viser que des menaces imminentes et impossibles à éviter autrement. Des propos accueillis avec circonspection au Pakistan.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.