GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Aujourd'hui
Dimanche 25 Août
Lundi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • L'Espagne opposée à un blocage de l'accord UE-Mercosur (présidence)
    • Guerre commerciale États-Unis/Chine: Johnson «très inquiet», «ce n'est pas une manière de faire»
    • L'Union doit «laisser tomber» le filet de sécurité irlandais pour éviter un Brexit sans accord (Boris Johnson)
    Moyen-Orient

    Israël: graffitis anti-chrétiens en plein cœur de Jérusalem

    media L'église chrétienne de la Dormition, sur le Mont-Sion, Jérusalem, Israël. Wikimedia

    Des graffitis anti-chrétiens ont été découverts sur une église de Jérusalem. Ces incidents deviennent de plus en plus fréquents et la police israélienne soupçonne des extrêmistes de droite.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Nicolas Falez

    « Les chrétiens sont des singes, les chrétiens sont des esclaves. » Les insultes ont été écrites à la bombe de peinture sur les murs de l’église de la Dormition, qui se dresse sur le mont Sion, juste à côté des murailles de la Vieille Ville de Jérusalem. Des voitures garées à proximité de l’édifice ont également été vandalisées.

    Un autre graffiti, « Havat Maon », fait référence à une colonie sauvage de Cisjordanie. La police israélienne attribuerait cet acte de malveillance à des colons radicaux. ll s’agirait donc d’un nouvel épisode du « Price tag », « prix à payer ». Une tactique qui consiste, pour la frange la plus extrême de la droite israélienne, à s’en prendre à des propriétés palestiniennes ou chrétiennes.

    Mais d’autres églises et monastères de Jérusalem et de ses alentours ont ainsi été la cible de graffitis haineux ces derniers mois. Mercredi 29 mai, une dizaine de voitures palestiniennes ont par ailleurs été incendiées en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

    La date n’a pas été choisie au hasard : ce jour-là marquait la fin du mois de deuil observé après l’assassinat d’un colon par un Palestinien en Cisjordanie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.