GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Sri Lanka: Rajapakse a été élu président avec 52,25% des voix (résultats officiels)
    • Iran: quarante arrestations lors de manifestations à Yazd contre la hausse du prix de l'essence (agence)
    • Hong Kong: un policier a été blessé à la jambe par une flèche tirée par un manifestant (forces de l'ordre)
    Moyen-Orient

    A Alep, les rebelles syriens tiennent tête aux troupes de Damas

    media Une quinzaine de personnes ont été tuées dans un double attentat suicide dans le square de Marjeh, à Damas. REUTERS/SANA

    En Syrie, les rebelles marquent leur présence sur le terrain. Alors qu’ils semblaient affaiblis ces derniers jours face aux forces loyalistes, ils sont parvenus à frapper le régime au cœur. Damas a été secouée ce mardi 11 juin au matin par un double attentat suicide. Bilan : 14 morts et plus de 30 blessés. La veille, dans la région d’Alep, l’armée libre a pris un aéroport militaire.
     

    La prise de cet aéroport lundi, près d'Alep, est une sorte d’avertissement adressé directement à l’armée régulière. Depuis lundi, le régime prépare une opération militaire d’envergure dans cette région. Après avoir repris le contrôle sur Qousseir dans le centre de la Syrie. L’armée gouvernementale a mis le cap vers le nord. L’objectif : reconquérir Alep.

    Désormais c’est vers cette grande métropole que pointent les canons des forces gouvernementales. Mais dans cette région, l’armée de Bachar el-Assad arrive en terrain hostile. Les trois quarts de la ville d’Alep sont entre les mains des insurgés.

    En deux ans de révolution, les troupes syriennes ont progressivement perdu tout contrôle sur le nord du pays. La reprise de ces régions ne sera pas chose facile. D’autant que Damas ne peut concentrer toute sa force de frappe sur une seule région.

    L’essentiel des troupes, des unités d’élites, reste stationné dans la capitale. Leur principale mission est de protéger le centre névralgique du pouvoir et faire de Damas une forteresse ultrasécurisée. Malgré cela, des groupes jihadistes parviennent à déjouer l’étroite surveillance du régime pour perpétrer des attentas suicide comme ce mardi matin sur la place Marjeh, au centre de la capitale syrienne.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.