GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Juillet
Mardi 17 Juillet
Mercredi 18 Juillet
Jeudi 19 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 21 Juillet
Dimanche 22 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Egypte: condamnée à payer 20 ans de salaire pour «mépris de l'islam»

    media

    En Égypte, la cour correctionnelle de Louxor a trouvé une enseignante chrétienne du primaire coupable de mépris de l’islam. Demyana Abdelnour a été condamnée à une amende de 100 000 livres (12 000 euros). Les plaintes pour « mépris de l’islam » se multiplient contre les chrétiens, qui représentent près de 10% de la population égyptienne.

    Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

    Tout a commencé lorsque trois écoliers d’une dizaine d’années ont estimé que leur enseignante de géographie « exprimait du dégoût en parlant de l’islam ». Un avocat islamiste zélé a ensuite déposé une plainte, qui a conduit à l'arrestation en mai de Demyana Abdelnour. Elle a été relâchée contre une caution de 20 000 livres, soit plus de cinq années de salaire.

    Son cas n’en est qu’un parmi d’autres. Un autre enseignant a été condamné à six années de prison ferme pour « blasphème contre l’islam » et un blogueur, Alber Saber, est en prison pour trois ans pour « insulte contre l’islam ». Même les enfants n’échappent pas aux accusations de mépris de l’islam. Deux jeunes chrétiens âgés d’une dizaine d’années ont ainsi été arrêtés, pour être finalement libérés après une levée de boucliers des ONG et des médias indépendants.

    Beaucoup de chrétiens, surtout en Haute-Égypte où ils sont nombreux, ont aujourd’hui le sentiment d’être constamment menacés par l’accusation de mépris de l’islam. Une vexation à ajouter à une discrimination qui n’a fait que grandir depuis l’arrivée des Frères musulmans au pouvoir.

    Selon des sources de l’Église copte orthodoxe, qui rassemble la majorité des chrétiens d’Égypte, quelque 400 000 fidèles auraient quitté définitivement le pays depuis la révolution qui a renversé le président Moubarak début 2011.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.