GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Les montagnes de Qalamoun, bastion des rebelles syriens contre le Hezbollah

    media Hermel, au Liban, a été la cible d'une attaque de roquettes par les rebelles syriens, mardi 11 juin 2013. REUTERS/Rami Bleibel

    Les rebelles syriens ont tiré ce mardi 11 juin une dizaine de roquettes sur la ville libanaise de Hermel, un fief du Hezbollah dans la plaine de la Bekaa. Les tirs proviennent d'une zone située au sud de Qousseir et encore tenue par les insurgés. Cette région pourrait être la cible d'une prochaine offensive de l'armée syrienne.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    A 25 kilomètres au sud de Qousseir, les rebelles syriens contrôlent toujours plusieurs villes et villages frontaliers du Liban et proches de la grande enclave sunnite libanaise de la plaine de la Bekaa.

    Les insurgés sont retranchés dans les montagnes de Qalamoun et surplombent la ville de Baalbek, le fief du Hezbollah. C’est de là qu’ils tirent des roquettes sur les localités libanaises où le parti de Hassan Nasrallah est bien implanté.

    L’accès à ces régions montagneuses est plus difficile qu’à Qousseir, mais elles sont aussi moins stratégiques que la ville prise la semaine dernière par l’armée syrienne et le Hezbollah. Car côté libanais, elles sont limitrophes à des villes et des villages à majorité chiite, hostile aux rebelles. Des dizaines de blessés syriens de Qousseir sont transportés dans les hôpitaux libanais en passant par les zones du Hezbollah, qui facilite leur transfert.

    Ce front, coincé en la frontière libanaise et l’ouest de Damas, pourrait être la prochaine cible de l’armée syrienne et de ses alliés libanais. L’objectif : faire cesser les tirs de roquettes sur les fiefs du Hezbollah dans la Bekaa.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.