GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Israël: les sirènes d'alarme activées à Tel-Aviv suite à une frappe tuant un commandant palestinien à Gaza (armée)
    Moyen-Orient

    Syrie: attendue, la bataille de Homs semble bel et bien engagée

    media Homs, le 8 juin dernier. REUTERS/Yazen Homsy

    Dans le Sud, l'opposition revendique une avancée depuis vendredi 28 juin. Mais dans le Nord, c'est au contraire l'armée régulière qui semble prendre l'initiative. À Homs, les forces loyalistes ont lancé une offensive ce samedi matin pour reprendre les quartiers occupés par les insurgés dans le centre-ville.

    Qousseir était, disait-on, le « verrou » dont la reprise par l'armée du régime, début juin, ouvrirait la bataille décisive de Homs. Cette bataille a dorénavant commencé. Et de fait, elle est décisive car Homs relie la capitale Damas au littoral et au pays alaouite, la communauté dont est issue le clan Assad.

    Démonstration du caractère stratégique de cette bataille : le déluge de feu qui s'abattrait ce samedi sur la ville. Notamment sur les quartiers du centre comme Khaldiyé, Hamidiyé et la Vieille Ville, tous trois des bastions de la rébellion depuis plus d'un an.

    Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), l'armée a effectué ce samedi matin plusieurs raids aériens. Mais elle utiliserait aussi à plein son artillerie, que ce soit les mortiers, les roquettes ou même les obus de chars. Un responsable sécuritaire à Damas rappelle que l'armée est déjà présente dans la ville moderne, et que désormais, les soldats avancent sur plusieurs fronts en direction du centre et de la Vieille Ville, où sont concentrés les insurgés.

    C'est exactement la même stratégie qui avait été utilisée à Qousseir, permettant une prise en étau des rebelles, et finalement la reprise de la ville après un peu plus de deux semaines de combats.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.