GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 25 Octobre
Samedi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Liban: un haut fonctionnaire syrien assassiné dans le sud du pays

    media Mohammad Darro Jamo, haut responsable syrien assassiné au Liban le 17 juillet 2013. REUTERS/SANA/Handout via Reuters

    Jamais encore un haut responsable syrien n’avait été abattu sur le sol libanais. Un groupe d’hommes armés a ouvert le feu sur Mohammad Darrar Jamo, le directeur de la section politique et des relations internationales au sein de l’Organisation mondiale pour les immigrés arabes. L’attaque s’est produite tôt ce matin, mercredi 17 juillet.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    L’assassinat de Mohammad Darrar Jamo prouve que les Syriens, proches du régime, ne sont plus à l’abri au Liban, pas même dans le sud du pays, un fief du Hezbollah censé être sûr et sécurisé.

    Très actif dans les milieux de l’immigration syrienne, Mohammad Jamo a été attaqué à l’aube, alors qu’il rejoignait son domicile à Sarafand, une ville côtière à 50 kilomètres au sud de Beyrouth. Marié à une libanaise, il connaissait bien cette région dont les habitants proches du Hezbollah soutiennent en majorité le régime syrien. Ses agresseurs l’ont poignardé puis abattu de plusieurs balles avant de disparaître.

    Convoi du Hezbollah attaqué

    Les alliés libanais de Damas sont aussi de plus en plus visés par des attaques non revendiquées. Mardi matin, un convoi du Hezbollah a été la cible d’un attentat à l’explosif sur la route Beyrouth-Damas dans la plaine orientale de la Bekaa. Une bombe actionnée à distance a endommagé un véhicule tout terrain blessant deux des passagers.

    Les victimes ont été transportées dans un hôpital de la région avant d’être transférées dans le plus grand secret vers la banlieue sud de Beyrouth, un fief du Hezbollah. Le 10 juin, un attentat similaire avait visé un autre convoi du Hezbollah. Blessés, les passagers avaient néanmoins poursuivi leur chemin vers la Syrie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.