GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: cessez-le-feu entre milices kurdes et rebelles islamistes

    media Des rebelles à Raqqa en avril 2013. DR

    En Syrie, milices kurdes et rebelles islamistes sont parvenus ce dimanche 21 juillet à un cessez-le-feu. Cette trêve met fin à plusieurs jours de violents affrontements qui se sont étendus samedi 20 juillet à une deuxième province, près de la frontière turque.

    La province Raqqa est tenue par des rebelles, mais les Kurdes occupent un point de passage stratégique, où des rebelles liés à al-Qaïda ont voulu placer ce samedi des explosifs. En guise de représailles, les Kurdes ont enlevé plusieurs combattants islamistes du groupe de l'Etat islamique en Irak et au Levant, ainsi que leur chef.

    Mais Abu Massab est resté prisonnier à peine 24 heures. Il a été libéré ce dimanche, selon Rami Abdel Rahman, de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), une organisation proche de l'opposition syrienne.

    « Les combattants kurdes ont libéré Abu Masaab, l’émir de l'Etat islamique en Irak et au Levant, explique-t-il. De son côté, l’Etat islamique a accepte de libérer des centaines de citoyens kurdes détenus dans la ville de Tal al-Abyad. Le sort de ces civils qui étaient entre les mains des milices islamiques était incertain et on craignait que les prisonniers ne soient exécutés. Cet échange de prisonniers est le fruit de l’intervention des chefs des autres brigades. »

    L'échange a aussi permis aux deux parties de conclure un cessez-le-feu. Officiellement, les Kurdes affirment soutenir le soulèvement contre le régime de Bachar el-Assad. Mais les rebelles les accusent de s'allier avec le gouvernement pour assurer leur sécurité et autonomie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.