GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    A Moscou, le vice-Premier ministre syrien Qadri Jamil cherche le soutien financier de la Russie

    media Le vice Premier ministre syrien, Qadri Jamil (G) a rencontré le chef de la diplomatie russe Serguei Lavrov à Moscou le 22 juillet 2013. AFP PHOTO/ KIRILL KUDRYAVTSEV

    Le vice-Premier ministre syrien, Qadri Jamil a rencontré le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov. La Russie souhaite toujours organiser une conférence de paix internationale sur la Syrie qui peine à se mettre en place. Mais au-delà du soutien diplomatique, Damas espère aussi obtenir un crédit de la part de Moscou.

    Avec notre correspondante à Moscou, Anastasia Becchio

    Le montant, les conditions et l’échéance sont toujours en cours de discussions, mais la Syrie espère obtenir un soutien financier de la part de la Russie d’ici la fin de l’année, selon le vice-Premier ministre syrien Qadri Jamil.

    Le pays, en proie à la guerre depuis 2 ans a plus que jamais besoin d’un afflux de capitaux. Ca n’est pas la première fois que les autorités de Damas évoquent la possibilité d’obtenir de l’argent de Moscou, mais jusque là, aucun crédit n’a été consenti. La diplomatie russe n’a, d’ailleurs pas commenté les déclarations du vice-Premier ministre syrien.

    La Russie concentrée sur l'organisation de la conférence de paix

    Pas plus de précisions également concernant la livraison des missiles S-300, sur lesquels Damas continue de compter, selon Qadri Jamil qui a souligné que « tous les accords entre la Russie et la Syrie dans le domaine de la livraison d'armes étaient toujours en vigueur ». Le mois dernier, Vladimir Poutine avait affirmé que les missiles n'avaient pas encore été livrés « pour ne pas rompre l’équilibre dans la région ».

    La diplomatie russe affiche aujourd'hui la volonté de se concentrer sur l'organisation de la conférence de paix internationale sur la Syrie. Si le rendez-vous a du mal à se concrétiser, la faute en revient essentiellement à l'opposition, estime Sergueï Lavrov, qui appelle ses partenaires occidentaux à tenter de la convaincre d'abandonner sa position qu'il qualifie de « non constructive ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.