GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Accident de Fukushima: trois anciens dirigeants de Tepco acquittés par le tribunal
    • Polynésie: saisie de 5,5 kilos de méthamphétamine à l'aéroport de Tahiti (parquet de Papeete)
    • Afghanistan: dix morts lors d'un attentat à la voiture piégée dans le Sud (gouverneur)
    Moyen-Orient

    Syrie: l'aviation de Bachar el-Assad continue son offensive contre Homs et Alep, villes rebelles

    media Des rebelles préparent une roquette pour répliquer à une attaque de l'armée du régime. A Alep, le 26 juillet 2013. REUTERS/Malek Alshemali

    Le massacre continue en Syrie. L’aviation de Bachar el Assad poursuit son offensive contre la ville de Homs. Située au centre du pays, cette ville baptisée « capitale de la révolution » par les Syriens, est bombardée quotidiennement depuis plus d’un mois. Plus au nord, à Alep, des barils d’explosifs largués sur des quartiers civils ont fait plusieurs victimes. Onze enfants ont été tués.

     

    Epaulées par les troupes du Hezbollah, les forces du régime réalisent des avancées considérables. Le drapeau de la révolution ne flotte plus désormais sur toute la ville de Homs. Quartier par quartier, rue après rue, cette ville aux mains des révolutionnaires depuis un an et demi, revient petit à petit sous le contrôle du régime.

    Lundi 29 juillet 2013, le quartier d'el-Khalidiyé, le plus important à Homs a été reconquis par l’armée loyaliste. Une reconquête symbolique et un objectif : chasser les rebelles de Homs. Après le passage des chars et de l’aviation, la ville, en ruine, est désertée par ses habitants. Sans doute, une manière pour Damas de punir cette population ralliée à la cause des révolutionnaires.

    Alep sous contrôle, le danger vient du ciel

    Plus au nord, à Alep la région contrôlée par les insurgés est certes plus importante. Au sol, la situation est maîtrisée, les hommes de l’Armée syrienne libre semblent tenir leurs positions. Mais comme dans le reste de la Syrie, le danger vient du ciel.

    L’aviation, principal atout du régime n’épargne rien sur son passage. Un seul baril d’explosifs largué par hélicoptère peut réduire en poussière un immeuble de cinq étages.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.