GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 24 Octobre
Vendredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Syrie: des groupes jihadistes liés à al-Qaïda capturent 200 civils kurdes

    media Les Kurdes ne prennent pas part au soulèvement contre le pouvoir de Bachar el-Assad, qui leur a accordé de facto une large autonomie au nord et à l'est du pays. RFI/Jérôme Bastion

    Des groupes jihadistes proches d'al-Qaïda ont pris en otages environ 200 civils kurdes après de violents combats avec des combattants kurdes, dans deux villages du nord-est de la Syrie. L'ouverture de ce nouveau front risque de plonger cette région, jusque-là épargnée, dans la guerre civile qui a déjà fait plus de 100 000 morts, selon les Nations unies.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    Entre les Kurdes et les islamistes proches d’al-Qaïda, c’est la guerre ouverte en Syrie. Au lendemain de la mobilisation générale décrétée par la principale milice kurde, ce sont les groupes extrémistes qui sont passés à l’attaque.

    Les combattants du front al-Nosra et de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) ont pris le contrôle d’un village dans la province d’Alep et en assiège un autre. Ils ont pris en otages environ 200 civils parmi les habitants des deux villages. Les combats ont fait plusieurs dizaines de morts des deux côtés.

    Deux semaines d'affrontements

    Les combats entre les Kurdes et les islamistes ont éclaté il y a environ deux semaines dans le nord-est de la Syrie. Les Kurdes ont réussi à chasser les islamistes de plusieurs secteurs, mais ces derniers ont riposté par des attaques contre des villages kurdes et par une vague d’assassinats de dirigeants de cette communauté, qui représente 15% des 23 millions de Syriens.

    Les Kurdes ont alors appelé tous les hommes en âge de porter les armes à se mobiliser. Ce nouveau front, non loin de la Turquie, risque de provoquer une guerre civile parallèle et simultanée avec celle qui secoue le pays depuis deux ans.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.