GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Egypte: grave attentat dans le Sinaï contre des policiers

    media Selon un décompte effectué par l'AFP, ce nouvel attentat du 19 août porte à 73 le nombre de membres des forces de l'ordre tués dans le Nord-Sinaï depuis la destitution de Mohamed Morsi le 3 juillet. AFP

    Un convoi transportant des policiers a été pris pour cible ce lundi matin 19 août alors qu'il roulait dans le Nord-Sinaï, région frontalière avec la bande de Gaza. Au moins 25 policiers ont été tués ce qui en fait l'attentat contre les forces de l'ordre le plus grave de ces dernières années. Les violentes escarmouches entre radicaux islamistes et forces de l'ordre sont fréquentes dans le Nord-Sinaï et des troupes supplémentaires ont été déployées dans la région par le gouvernement égyptien. Le point de passage de Rafah entre l'Egypte et la bande de Gaza a été fermé.

    Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

    Les conscrits de la police partaient en permission. Ils avaient quitté leur caserne de Rafah à la frontière avec Gaza et se rendaient à El Arich, la capitale du Nord-Sinaï. A la hauteur du village de Massoura les deux cars affrétés par la police sont tombés dans une embuscade. Les agresseurs ont tiré plusieurs roquettes de bazooka.

    C’est l’opération la plus meurtrière contre des forces de l’ordre dans le Sinaï. En août dernier, dix-sept militaires avaient été tués lors d’une attaque contre leur camp près de Rafah. Le Nord-Sinaï est devenu depuis la chute de l’ex-président Moubarak une zone où les jihadistes font la loi.

    La région a connu une accalmie durant l’année au pouvoir du président Frère musulman Mohamed Morsi. Un accord tacite avait été conclu entre le pouvoir et les jihadistes. Ces derniers gardaient un profil bas tandis que le pouvoir islamiste retenait l’armée. Après la destitution du président Morsi les attaques se sont multipliées contre les Forces de l’ordre dans le Sinaï tandis que l’armée a lancé une opération de grande envergure pour pacifier la région.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.