GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Egypte: les confidences d'Hosni Moubarak à son médecin

    media Hosni Moubarak dans le box des accusés, à l'audience du 15 avril 2013 au Caire. REUTERS/Stringer/Files

    Le quotidien égyptien Al-Youm Al-Sabee a commencé, ce dimanche 15 septembre, la publication d’une série de conversations entre l’ex-président d'un côté, son médecin privé et ses gardiens de l'autre. Hosni Moubarak y condamne les Frères musulmans et l’organisation palestinienne Hamas, mais rend hommage au général al-Sissi. «Je l’ai d’abord pris pour un Frère mais il s’est avéré très futé», affirme l'ancien raïs.

    Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

    Au fil des conversations, on sent un Hosni Moubarak d’abord désespéré, mais qui reprend du poil de la bête au fil des déconvenues des Frères musulmans.

    Après la destitution du président Frère musulman Mohamed Morsi le 3 juillet, on retrouve un Moubarak revigoré, et même donneur de leçons : « Le prochain président doit venir des rangs de l’armée et avoir du charisme », confie-t-il.

    C’est ce Moubarak sûr de lui que les Egyptiens ont pu voir à la télévision lors de son procès ce samedi. Un Moubarak souriant, et qui a même enlevé ses lunettes de soleil pour saluer ses supporters.

    Un Moubarak gênant pour le gouvernement intérimaire, depuis que la justice a décidé sa libération au terme de la durée maximale de détention provisoire, deux années.

    Le gouvernement a dû utiliser l’état d’urgence pour le placer en résidence surveillée à l’hôpital militaire de Méadi au Caire. Un Moubarak libre renforcerait en effet l’opposition Frère musulmane à laquelle viendraient se joindre de nombreuses forces révolutionnaires.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.