GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Bahreïn : cinquante militants chiites condamnés jusqu'à quinze ans de prison

    media Manifestation d'opposants au gouvernement à Bahreïn, le 5 juillet 2013. REUTERS/Hamad I Mohammed

    Au royaume de Bahreïn, une monarchie du Golfe, cinquante militants chiites viennent d'être condamnés à des peines allant jusqu'à quinze ans de prison. Ils ont été reconnus coupables de « recours au terrorisme » et « d'intelligence avec un Etat étranger » pour avoir participé au Collectif du 14 février. Le pays est toujours aux prises avec la contestation qui avait débuté en 2011, lors de la vague des soulèvements arabes.

    Les 50 militants étaient jugés pour leur participation au Collectif du 14 février. Une date importante à Bahreïn : celle du début de soulèvement de l'année 2011, écrasé dans le sang un mois plus tard. La particularité du petit royaume réside dans le fait qu'il est dirigé par une dynastie sunnite alors que la majorité de la population est chiite.

    Dès lors, chaque mouvement de contestation à Bahreïn est aussitôt soupçonné par le pouvoir en place de collusion avec l'Iran, la puissance chiite située de l'autre côté du golfe Persique.

    Les dizaines de militants condamnés ce dimanche 29 septembre n'échappent pas à la règle. Ils ont été reconnus coupable de « recours au terrorisme » et « d'intelligence avec un Etat étranger ». Une partie des accusés ont été jugés par contumace, parmi lesquels un dignitaire religieux chiite irakien, longtemps installé à Bahreïn et que la justice soupçonne d'être le chef spirituel du Collectif du 14 février .

    Ces condamnations surviennent dans un climat toujours tendu sur le petit archipel. Il y a encore eu des manifestations ces derniers jours pour dénoncer des arrestations de militants chiites. Les organisations de défense des droits de l'homme estiment que près de 90 personnes ont été tuées depuis 2011 dans les violences politiques à Bahreïn.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.