GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Record battu pour un tableau de Nicolas de Staël, adjugé 20 millions d'euros à Paris (Christie's)
    • La Turquie va mettre fin à son offensive en Syrie après un retrait des forces kurdes, annonce Mike Pence
    • L'invitation de Trump à Erdogan suspendue aux discussions en cours à Ankara (Maison Blanche)
    • Cuba: décès de la danseuse et chorégraphe cubaine Alicia Alonso à 98 ans (ballet)
    • Le prochain G7 aura lieu dans un club de golf de Donald Trump en Floride (Maison Blanche)
    • Union européenne : les 27 ont adopté l'accord de Brexit trouvé avec le Royaume-Uni
    Moyen-Orient

    Quand les soldats israéliens se racontent dans «Le livre noir de l'occupation»

    media Affrontements entre Palestiniens et soldats israéliens dans la ville d'Hébron le 22 février 2013. REUTERS/Ammar Awad

    En Israël, certains soldats ont décidé de sortir de leur silence. Ils sont environ un millier à s’être confiés à l’association israélienne Breaking the Silence, pour raconter leurs services dans les Territoires palestiniens occupés. Ces soldats parlent de leur culpabilité, de leur honte et de leur comportement parfois intolérable envers les Palestiniens. Leurs témoignages sont regroupés dans un livre qui sort ce mercredi 9 octobre en français et intitulé Le livre noir de l’occupation israélienne.

    Avec notre correspondante à Ramallah, Emilie Baujard

    Les témoignages émanent de toutes les unités, du simple soldat au commandant de brigade, en passant par des réservistes. Tous décrivent la même chose : il faut contrôler les Palestiniens. Et pour cela il faut « marquer sa présence », un jargon militaire expliqué par Yehuda Shaul, le directeur de l’association Breaking the Silence :

    « Vous êtes quatre soldats à un checkpoint, il y a une centaine de Palestiniens qui attendent pour passer. La seule façon pour vous de vous faire respecter c’est que ces personnes aient peur de vous. Alors vous attrapez la 50e personne dans la queue et vous la frappez. Vous demandez à quelqu’un sa carte d’identité et ce quelqu’un sourit un peu trop, alors vous le laissez au soleil pendant 8 heures. Et il va comprendre qui est le boss. »

    Le livre montre aussi un visage encore plus sombre de l’occupation israélienne. Des Palestiniens utilisés comme bouclier humain, des destructions arbitraires de maisons palestiniennes. Des actions considérées comme des crimes de guerre au regard du droit international. Et des actions que Gail, qui a servi à Hébron il y a 10 ans, a voulu dénoncer en témoignant :

    « C’est de mon devoir de dire ce qu’il se passe. La société israélienne m’envoie ici faire mon devoir, pour la protéger. Mais elle ne sait pas comment je le fais. Donc je dois lui ouvrir les yeux. Car pour la société, il n’y pas d’occupation, les soldats sont juste là pour maintenir la sécurité. Mais vous êtes sûrs que c’est pour maintenir la sécurité ? la sécurité de qui ? »

    Mais pour l’instant, en Israël, ceux qui ont osé briser le silence sont accusés d’être des traîtres et des menteurs.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.