GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Samedi 16 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 18 Décembre
Mardi 19 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Turquie: Erdogan déroule le tapis rouge au chef des Kurdes d'Irak Massoud Barzani

    media Massoud Barzani, le président des Kurdes d'Irak, est reçu en grande pompe ce samedi 16 novembre par Recep Tayyip Erdogan. ©Reuters

    Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan reçoit ce samedi 16 novembre le dirigeant des Kurdes d’Irak, Massoud Barzani. Cette visite a un objectif précis : elle doit permettre à Ankara de sceller une nouvelle alliance avec un seul but, remettre sur les rails le processus de paix avec les rebelles du PKK, le parti des travailleurs du Kurdistan.

    Massoud Barzani est très respecté par la minorité kurde de Turquie et c'est justement ce poids politique que convoite Ankara. Pour y parvenir, Recep Tayyip Erdogan joue la carte séduction. Le Premier ministre turc a choisi de recevoir son invité à Diyarbakir, une ville symbolique car, située au cœur des territoires d’Anatoli, elle est considérée par les Kurdes de Turquie comme leur capitale.

    Ankara a également soigneusement établi le programme de Massoud Barzani. Durant son séjour il assistera avec Recep Tayyip Erdogan à une série d’inaugurations et,  plus important encore, à un concert de musique folklorique kurde avec sur scène le chanteur Shivan Perver, une icône de la résistance, longtemps interdit en Turquie.

    L'identité kurde dans la Constitution kurde?

    Le gouvernement turc veut ainsi démontrer que sa volonté, sa détermination d’en finir avec le conflit kurde est bien réelle. Mais la tâche s’annonce plus que difficile. Même si Massoud Barzani a souvent plaidé pour la réconciliation entre les autorités turques et les rebelles du PKK, cela ne paraît pas suffisant.

    Pour convaincre, Ankara doit en faire davantage. Pour avoir la paix, la Turquie doit tenir ses promesses : notamment reconnaître – dans sa Constitution – l’identité kurde, principale revendication de cette minorité.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.