GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
Jeudi 28 Juillet
Vendredi 29 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 31 Juillet
Lundi 1 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Mort de Yasser Arafat : les experts français écartent la thèse de l’empoisonnement

    media Le dirigeant palestinien historique Yasser Arafat, en novembre 1994. REUTERS/Ahmed Jadallah/Files

    Yasser Arafat est-il mort empoisonné ? Pour les experts français chargés par la justice de procéder à des analyses sur la dépouille de l'ancien président palestinien, la réponse est non. Sa mort était naturelle, selon ces experts. Leurs conclusions n'ont pas été rendues publiques, mais l'Agence France-Presse s'est procuré le résultat de leurs travaux.

    « Ce rapport écarte la thèse de l'empoisonnement et va dans le sens d'une mort naturelle. » C'est ce qu'indique une source du proche du dossier.

    L'affaire Arafat est aux mains de la justice française depuis juillet 2012, date du dépôt d'une plainte contre X pour assassinat. Plainte déposée par la veuve de l'ancien président palestinien, après la découverte de polonium, une substance hautement radioactive, sur des effets ayant appartenu à Yasser Arafat.

    C'est cette procédure judiciaire qui a conduit en novembre 2012 à l'exhumation de la dépouille du dirigeant palestinien, dans son mausolée de Ramallah. Les échantillons prélevés sur le corps du défunt ont été répartis entre des équipes d'experts français, suisses et russes.

    Les Suisses ont rendu leurs conclusions avant les Français. Début novembre, ils ont affirmé avoir décelé des traces de polonium vingt fois supérieures à la normale. Des résultats contradictoires qui ne devraient pas éteindre la polémique.

    Rappelons qu'Israël a toujours démenti avoir empoisonné Yasser Arafat, décédé en 2004. Au contraire, selon la commission d'enquête palestinienne, Israël est « le premier, le principal et l'unique suspect ».

    La veuve d'Arafat « bouleversée »

    La première réaction fut ce mardi celle d'Israël. Pour le porte-parole du chef de la diplomatie israélienne Yigal Palmor, les résultats des experts français ne sont pas une surprise.

    Un avis tout à fait différent pour la veuve de Yasser Arafat. Selon son avocat, Souha Arafat n'accepte pas les conclusions des scientifiques français. Elle s'est dite « bouleversée » par les contradictions entre experts suisses et français sur les causes de la mort de son mari, ajoutant qu'elle n'accusait « personne ».

    Réaction en Israël et dans les Territoires palestiniens

    Avec notre correspondante à Jérusalem, Murielle Paradon

    Les Palestiniens sont sceptiques. Que ce soit le neveu de Yasser Arafat, président de la Fondation qui porte son nom, ou le chef de la commission d'enquête palestinienne, Tawfiq Tiraoui, tous deux demandent à voir le rapport français.

    Ce rapport d'experts n'a pas été rendu public mais selon la veuve de Yasser Arafat, il conclut à une mort naturelle du leader palestinien. Les Français ont bien trouvé une substance radioactive en quantité anormale dans les échantillons prélevés sur le corps du défunt, mais ils estiment que cela vient d'un facteur environnemental. Alors que les experts suisses, penchent pour la thèse d'un empoisonnement.

    Tawfiq Taraoui, le président de la commission d'enquête palestinienne, a promis de faire des révélations prochainement. Lui pense, comme les Suisses, à un empoisonnement, et désigne les Israéliens, comme principaux et uniques suspects.

    En Isräel, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Ygal Palmor estime que le rapport français n'est pas surprenant. Les Israéliens ont toujours nié être impliqués dans la mort de Yasser Arafat.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.