GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
Mardi 23 Avril
Aujourd'hui
Jeudi 25 Avril
Vendredi 26 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Israël: vague d'indignation après les révélations de possibles écoutes américaines

    media Benyamin Netanyahou et Barack Obama, à New York, le 21 septembre 2011. REUTERS/Kevin Lamarque/Files

    Un ministre israélien a qualifié d'« inacceptable » l'éventuel espionnage américain et britannique de l'ancien Premier ministre Ehud Olmert. Suite à cette affaire, d'autres ministres ont exigé la libération immédiate de Jonathan Pollard, l’espion israélien condamné à la prison à vie en 1987.

    Ebullition au sein de la classe politique israélienne. Un ministre a qualifié d’« inacceptable » l’espionnage qui serait pratiqué par les Américains et les Britanniques en Israël. « Nous, nous n’espionnons pas le président américain ou la Maison Blanche », s'indigne le ministre du renseignement, Yuval Steinitz. « Si c’est vrai, c’est très grave », déclare pour sa part un député du Likoud, proche de Benyamin Netanyahu.

    Pour le travailliste Nachman Shai, les hommes politiques du pays travaillent en supposant qu’ils sont écoutés, y compris par les Américains. Le député réclame en tous cas un débat au sein de la Commission parlementaires des affaires étrangères et de la défense.

    Le dossier Jonathan Pollard refait surface

    A la suite de ces révélations, plusieurs ministres exigent la libération immédiate de Jonathan Pollard, l’espion israélien condamné à la prison à vie en 1987. Interrogé sur le sujet, Benyamin Netanyahu s’est contenté de déclarer qu’il œuvrait « en tout temps pour la libération de Pollard ».

    Un responsable politique israélien a, de son côté, assuré que le Premier ministre lui avait chuchoté être certain « d’être sur écoute ». Un autre ministre a rajouté avec une pointe d’humour : « Si les Américains nous écoutent, ils risquent de mourir d’ennui ». 

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.