GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • L'Otan indique vouloir «réexaminer» son engagement au Kosovo à cause de sa nouvelle armée (Stoltenberg)
    • Armée au Kosovo: la Serbie restera «sur le chemin de la paix» (Premier ministre)
    • Strasbourg: le marché de Noël rouvre en présence de Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur
    • La Chine indique vouloir suspendre les surtaxes douanières sur les voitures importées des Etats-Unis (officiel)
    • Japon: dix facultés de médecine ont falsifié les résultats au concours d'entrée, indique le ministère de l'Education
    • Kosovo: le Parlement vote la création d'une force armée (AFP)
    • Attaque de Strasbourg: sept personnes en garde à vue, dont deux nouvelles la nuit dernière (procureur de Paris)
    • Côte d'Ivoire: l'opposant Henri Konan Bédié évoque une alliance avec l'ex-président Gbagbo
    • Manifestation des «gilets jaunes»: pour l'«acte V» à Paris, un dispositif «semblable» à celui de samedi dernier (préfet de police)
    • Chine: le premier réacteur nucléaire EPR dans le monde entre en service commercial
    Moyen-Orient

    Irak : les heurts se poursuivent à Ramadi, dans l’ouest du pays

    media Des opposants incendient un véhicule militaire lors des heurts à Ramadi, le 31 décembre 2013. REUTERS/Ali al-Mashhadani

    En Irak, les tensions entre la minorité sunnite et la majorité chiite qui contrôle le pays se poursuivent. Il y a eu de nouveaux accrochages mercredi 1er janvier dans la ville de Ramadi, dans l’ouest du pays. En début de semaine, l'armée irakienne y avait mené une opération contre des protestataires sunnites faisant au moins 13 morts. Le Premier ministre irakien, Nouri al-Maliki, est revenu mercredi sur sa décision de la veille de retirer l'armée des villes de la province d'al-Anbar et a affirmé qu'il enverrait au contraire des renforts militaires.

    Selon des sources présentes à Ramadi, les affrontements se poursuivent entre les forces de sécurité et des hommes armés. Plusieurs commissariats ont été incendiés ce mercredi ainsi que des véhicules militaires.

    Lundi, les forces irakiennes ont lancé une vaste opération à Ramadi afin de démanteler un camp de protestation antigouvernemental. Les sunnites irakiens s'estiment maltraités par le pouvoir chiite du Premier ministre Nouri al-Maliki. A l'inverse, ce dernier affirme être en guerre contre la mouvance al-Qaïda, qui est à l'origine de nombreuses attaques dans le pays. Et en pratiquant l'amalgame entre sunnites et terroristes, le chef du gouvernement irakien risque tout simplement de pousser de plus en plus de sunnites à se radicaliser.

    Un engrenage infernal qui a provoqué la colère d'une quarantaine de députés irakiens. Cette semaine, ils ont menacé de démissionner pour protester contre l'offensive de Ramadi. Nouri al-Maliki leur a répondu en annonçant que l'armée se retirerait prochainement des villes de la province sunnite d'al-Anbar. Mais c'est bien dans ces localités et notamment à Ramadi que l'on se bat encore à l'heure qu'il est.

    Et ce mercredi, le Premier ministre est revenu sur sa décision et a affirmé qu’il n’allait finalement plus retirer les soldats et qu’il enverrait plutôt des renforts militaires dans la région d’al-Anbar pour faire face à l’escalade de la violence, a rapporté la télévision d’Etat.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.