GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 24 Juillet
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 29 Juillet
Samedi 30 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Assassinat du père Hamel: le deuxième tueur identifié, fiché "S" depuis le 29 juin
    Moyen-Orient

    Un fonds de pension néerlandais stoppe des activités avec Israël à cause des colonies

    media Chantier d'une nouvelle colonie israélienne à Pisgat Zeev, le 12 août 2013. REUTERS/Amir Cohen

    PGGM, l’un des plus grands fonds de pension des Pays-Bas se retire d'Israël. Cette institution financière a arrêté la collaboration avec cinq banques en raison de leurs activités dans les colonies situées dans les Territoires palestiniens.

    Concrètement, le fonds de pension néerlandais a décidé, depuis le 1er janvier 2014, de ne plus investir dans cinq banques israéliennes importantes. Une décision qu'il justifie en raison de leur implication dans le financement des colonies israéliennes dans les territoires occupés. PGGM estime que cette activité pose problème car les colonies sont considérées comme illégales au regard du droit international humanitaire.

    Impact fatal pour l'image des banques

    On ne connaît pas le montant de l’investissement du fonds de pension mais selon les médias israéliens, il s'élèverait à quelques dizaines de millions d'euros. Une telle décision n'aura donc qu'un impact financier limité mais elle pourrait être fatale pour l’image de ces banques. D'autres entreprises européennes pourraient suivre l’exemple du fonds de pension néerlandais.

    Discriminations

    Il y a un mois, Vitens, une grande société d'eau potable néerlandaise a arrêté sa collaboration avec la société israélienne de distribution d'eau Mekorot qu'elle a accusée de discrimination vis-à-vis des Palestiniens dans l'accès à l'eau. L'Union européenne a aussi décidé d’exclure de sa coopération les institutions et entreprises israéliennes ayant des activités dans les territoires occupés.

     → A (RE)LIRE : L’aide européenne désormais en partie coupée pour Israël

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.