GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 23 Octobre
Jeudi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: 700 morts en neuf jours, selon l’OSDH

    media Des combattants de l'Armée syrienne libre inspectent les lieux d'un attentat-suicide commis par l'EIIL, à Alep, le 12 janvier 2014. REUTERS/Ahmad Othman

    En Syrie, les neuf derniers jours des combats entre les rebelles syriens et les jihadistes dans le nord du pays ont fait près de 700 morts et des centaines de disparus, selon un bilan de l’OSDH, l’Observatoire syrien des droits de l’homme qui s’appuie sur un réseau de militants et de sources médicales sur le terrain.

    Le 3 janvier, plusieurs coalitions de rebelles, majoritairement islamistes, ont retourné leurs armes contre l’organisation jihadiste de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL), leur ancienne alliée dans la lutte contre le régime. La brutalité et la volonté d’hégémonie de celle-ci les exaspéraient.

    Depuis, selon l’OSDH, les combats ont fait environ 700 morts et des centaines de prisonniers dans les deux camps, dont on ignore le sort. Au moins 200 personnes ont péri dans les seules dernières 48 heures. Chassés de la province d’Alep et d’une grande partie de celle d’Idleb, les jihadistes ont rétorqué en lançant seize attentats suicides contre les rebelles en une semaine. Des dizaines de combattants et de civils ont trouvé la mort dans ces attaques.

    L’État islamique en Irak et au Levant est expert dans ce type d’attentats. Il en a commis des centaines ces dix dernières années en Irak, contre les soldats américains, les policiers et les militaires irakiens, mais aussi contre les chiites qu’il déteste.

    → A (RE)LIRE : Irak, Syrie, Liban, terres de jihad pour al-Qaïda

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.