GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
Jeudi 28 Juillet
Vendredi 29 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 31 Juillet
Lundi 1 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Egypte: un déluge de «oui» au référendum sur la nouvelle Constitution

    media Une électrice glisse son bulletin dans l'urne, dans un bureau de vote du Caire. REUTERS/Mohamed Abd El Ghany

    En Egypte, les résultats officieux du référendum sur la nouvelle Constitution donnent le « oui » victorieux frisant les 98%. Un résultat qui ouvre la porte à de nombreuses critiques, tant en Egypte qu'à l’étranger. Pour plusieurs analystes, les premiers responsables de ce vote massif pour le « oui » sont les Frères musulmans eux-mêmes qui ont fait campagne pour le boycott du scrutin.

    Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

    Le « oui » à 98% ! Un résultat sans précédent depuis les plébiscites des années 1950-60 pour le président Nasser ; des résultats qui étaient surnommés en Egypte « les cinq neufs » : 99,999... Aux yeux de plusieurs analystes, les premiers responsables de ce vote massif pour le « oui » sont les Frères musulmans eux-mêmes. Ils ont fait campagne pour le boycott du scrutin à travers la chaîne qatarienne Al-Jazeera, les médias sociaux et les mosquées. Ils pariaient sur un taux d’abstention généralement élevé dans les référendums.

    Pari perdu

    Un pari perdu puisque le taux d’abstention est inférieur à celui de décembre 2012 sur la Constitution islamiste. Pire, ils ont laissé le champ libre à la campagne pour le « oui » véhiculée en boucle par les télés égyptiennes privées et publiques. Pour les observateurs, cette campagne n’a laissé aucune chance à ceux qui prônaient le « non » comme le parti Egypte puissante dont des militants ont été arrêtés pendant qu’ils placardaient des affiches. Résultat, ce parti s’est lui aussi replié sur le boycott et le « oui » a remporté une écrasante victoire, faute de combattants.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.