GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Vingt et une personnes, dont quatre employés de l'ONU, tuées dans l'attentat de Kaboul

    media La police afghane sur les lieux de l'attentat suicide visant un restaurant à Kaboul, le 17 janvier 2014. AFP PHOTO/JOHANNES EISELE

    Quatre membres de la mission de l'ONU en Afghanistan (Unama) ont été tués le 17 janvier dans l'attentat suicide de Kaboul visant un restaurant libanais fréquenté par la communauté expatriée. Le secrétaire général Ban Ki-moon a condamné cette attaque dans les termes les plus forts. Au moins vingt et une personnes, dont treize étrangers, ont péri dans cet attentat violent, revendiqué par un commando taliban.

    Avec notre correspondant à New York, Karim Lebhour

    Dès l’attaque connue, l’ONU craignait que des membres de son personnel ne soient parmi les victimes dans ce restaurant très fréquenté par les étrangers qui vivent à Kaboul. Le pire a été confirmé : quatre employés onusiens qui se trouvaient à La Taverne du Liban le vendredi soir sont morts.

     → A (RE)LIRE: Afghanistan: attaque meurtrière des talibans contre un restaurant à Kaboul

    L’ONU ne précise ni leur nationalité, ni leurs fonctions. Le Conseil de sécurité et le secrétaire général Ban Ki-moon ont condamné une attaque « complètement inacceptable », visant des civils.

     → A (RE)LIRE: Regain de violence en Afghanistan contre les forces et les représentations étrangères

    L’ONU est présente en Afghanistan pour une mission uniquement politique. L’Unama compte environ 2 000 employés, dont 389 internationaux et a été considérablement réduite l’année dernière.

    Cette mission a déjà été endeuillée en 2011. Des manifestants avaient forcé l’entrée des bâtiments de Mazar-e-Sharif faisant douze morts parmi le personnel onusien. Les assaillants protestaient contre un Coran brûlé par un pasteur américain de Floride.

    Vengeance

    L'Union Européenne dénonce un acte de violence « épouvantable et injustifiable ». Un porte-parole des talibans a affirmé que l'attaque contre « La Taverne du Liban » était destinée à « venger » la mort de civils afghans lors d'affrontements survenus mercredi dernier dans la province de Parwan, entre les talibans et les forces afghanes et de l'Otan.

    Si les talibans lancent régulièrement des attaques à Kaboul, en particulier contre les symboles du pouvoir, ils prennent rarement comme cible les endroits publics fréquentés par des civils occidentaux. Mais d'après Jean d'Amécourt, ancien ambassadeur français en Afghanistan, ça ne sera pas la dernière attaque de ce genre.

    Malheureusement, ce n’est ni la première ni certainement la dernière fois que les talibans s’attaquent à ce type de cible. Ils l’ont déjà fait dans le passé. Ils ont attaqué notamment un certain nombre de guest houses, ces petits hôtels sécurisés dans lesquels résident les résidents étrangers.

    Jean d'Amécourt

    Ancien ambassadeur français en Afghanistan

    18/01/2014 - par Achim Lippold Écouter

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.